dimanche, février 28, 2021
barrage chute fe2 - Projets hydroélectriques : Des avantages fiscalo-douaniers accordés à Asonha Énergie, Louetsi Hydro et Asokh Énergie
Gabon

Projets hydroélectriques : Des avantages fiscalo-douaniers accordés à Asonha Énergie, Louetsi Hydro et Asokh Énergie



DIG/ Dans le cadre de plusieurs projets hydroélectriques en cours au Gabon, la loi de finances 2 021 votée par le parlement a donné son accord pour que des facilités fiscalo-douanières soient accordées aux trois de sociétés de projets que sont : Asonha Énergie, Louetsi Hydro et Asokh Énergie.

La Loi de finances indique : « Sont approuvées et rendues exécutoires les stipulations fiscales et douanières contenues dans les contrats de production indépendante d’électricité ainsi que les contrats d’achat d’énergie électrique, incluant leurs cahiers des charges, avenants et annexes signés par l’État gabonais, d’une part, la société Asonha Énergie pour le développement de l’aménagement hydroélectrique de Kinguélé Aval, d’autre part, la société Louetsi Hydro pour le développement de l’installation hydroélectrique de Dibwangui, et enfin, la société Asokh Énergie pour le développement de l’installation hydroélectrique de Ngoulmendjim ».

La centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim développée par Asokh Énergie est d’une puissance installée estimée à au moins 73 MW (mégawatts), avec une production annuelle estimée de 550 gigawatts/heures (Gwh). L’ouvrage sera situé sur le fleuve Komo, à 125 km de Libreville, et répondra au besoin d’énergie de plus de 500 000 habitants.

La centrale hydroélectrique de Dibwangui développée par Louetsi Hydro est établie sur la rivière Louetsi. Elle sera d’une puissance installée estimée à 15 MW et d’une production annuelle estimée à 90 Gwh. Elle sera située au sud-ouest du pays, à 152 kilomètres de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié, avec un impact sur plus de 88 000 habitants.

Quant au barrage hydroélectrique Kinguélé-Aval (35 MW) piloté par Asonha Énergie, il va optimiser la production et la fourniture d’énergie dans la région de la Mbei à 90 kilomètres de Libreville. Il va permettre à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) d’améliorer la production et la fourniture d’énergie dans la province.

Selon le gouvernement, ces trois projets vont générer 2350 emplois et augmenter l’offre en électricité de plusieurs provinces du pays.



Avec Direct Infos Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.