lundi, avril 19, 2021
L’Avenir : « Les missions diplomatiques en deuil : l’Ambassadeur Luca Attanasio assassiné près de Goma »
Afrique

L’Avenir : « Les missions diplomatiques en deuil : l’Ambassadeur Luca Attanasio assassiné près de Goma »


Revue de presse du mardi 23 février 2021

La presse congolaise de ce mardi revient sur le meurtre de l’ambassadeur de l’Italie en RDC.

Les missions diplomatiques en République démocratique du Congo et la communauté humanitaire sont sous le choc. En effet, un convoi humanitaire du Programme alimentaire mondial (PAM) est tombé dans une embuscade tendue par des hommes armés non autrement identifiés, mais vraisemblablement des miliciens rwandais des FDLR entre Kanyamahoro et Kilimanyoka, à une quinzaine de kilomètres au nord de la ville de Goma, dans le territoire de Nyiragongo, indique L’Avenir.

Il s’agit d’un véhicule du Programme alimentaire mondial (PAM) qui avait à son bord quelques humanitaires qui a été attaqué par des bandits. Et l’ambassadeur de l’Italie ne RDC, Luca Attanasio, a été tué lors de cette attaque.

« Luca Attanasio : le grand choc », titre La Prospérité.

Cet assassinat ignoble a provoqué un grand choc dans les milieux diplomatiques et consulaires. L’ONU, l’Espagne, l’UE, … ont vivement déploré ce crime odieux, note le journal.

A Kinshasa, ajoute le quotidien, le Premier Ministre sortant, Ilunga Ilunkamba, a convoqué une réunion d’urgence du Gouvernement. L’identification et la traque des auteurs de ce forfait sont vivement exigées.  

Selon un communiqué émanant de la vice-Primature en charge de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, cette attaque qui a causé la mort du diplomate italien, est l’œuvre des éléments des Forces de Libération du Rwanda (FDLR), présentes sur le sol congolais depuis l’assassinat du président rwandais, Juvénal Habyarimana en 1994, renseigne Forum des As.

Aussi, invraisemblable que cela puisse paraitre, le directeur de cabinet du ministre congolais de l’Intérieur affirme dans ledit communiqué que « les Services de sécurité et les autorités provinciales n’ont pu, ni assurer sa sécurité, ni assurer des mesures de sécurisation particulières du convoi, ni leur venir en aide faute d’information sur leur présence dans cette partie du pays pourtant réputée instable et en proie d’activisme de certains groupes armées rebelles nationaux et étrangers « , ajoute le tabloïd.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi condamne avec fermeté les actes odieux perpétrés à Kibumba près de Goma (Nord-Kivu) qui ont causé la mort de l’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio,  et de deux autres personnes dont un membre du Programme Alimentaire Mondial (PAM), note pour sa part l’Agence congolaise de presse (ACP).

Le Chef de l’État qui s’est consterné  par  cet assassinat, ajoute l’agence, a instruit les services compétents de faire toute la lumière à ce sujet, dans les meilleurs délais, afin que leurs auteurs soient identifiés et traduits en Justice.

Fatou Bensouda, procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), a rappelé que les attaques contre des convois humanitaires ou de maintien de la paix peuvent constituer des crimes au sens du statut de Rome de la CPI, fait remarquer Actualite.cd.

Elle a également, selon le site web, appelé les autorités congolaises à lancer des enquêtes.

Le prix Nobel de la paix 2018, le docteur Dénis Mukwenge, se dit consterné  par l’assassinat de l’ambassadeur de l’Italie en RDC, Luca Attanasio et deux autres personnes de son convoi, écrit 7sur7.cd.

Pour lui, ajoute le portail, Ni ce crime, ni aucun autre ne doivent rester impunis.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :