vendredi, avril 16, 2021
Deux personnes tuees hier a Libreville les tirs proviendraient - Deux personnes tuées hier à Libreville : les tirs proviendraient d’individus encagoulés circulant à bord d’un véhicule de type Toyota Prado (Procureur de la République)
Gabon

Deux personnes tuées hier à Libreville : les tirs proviendraient d’individus encagoulés circulant à bord d’un véhicule de type Toyota Prado (Procureur de la République)


Le procureur de la République de Libreville, Patrick-André Roponat © DR


Dans une déclaration radio-télédiffusée, André Patrick Roponat a fait, ce soir, un point sur les avancées de l’enquête ouverte suite aux décès hier, dans des circonstances troubles, de deux personnes qui ont pris part à des manifestations contre les mesures anti-Covid-19. Il a, à cette occasion, fait une troublante révélation. Verbatim

« Le jeudi 18 février 2021, aux environs de 20h30, dans les quartiers PK 6, 7, 8, 9, 10 et 11 des groupes de personnes ont violé le couvre-feu mis en place pour protéger la population contre l’épidémie de Covid-19.

Ces personnes, en grand nombre, ont dressé des barricades sur la voie publique et brûlé des pneus entravant ainsi la circulation.

Alertés par les habitants desdits quartiers, les forces de l’ordre se sont aussitôt rendus sur les lieux et ont essuyé des jets de projectiles de la part de ces personnes devenues hostiles.

Certains agents des forces de l’ordre s’en sont sortis avec des blessures.

Dans cette atmosphère, deux de nos compatriotes, à savoir les nommés Iloko Gildas et Emane M’vono Djinky ont malheureusement trouvé la mort suite à des blessures par balle en dépit de leur transport à l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba, laissant des familles éplorées.

Au nom de l’institution judiciaire, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des deux défunts.

A la suite de ces faits malheureux, le Parquet de la République a immédiatement ouvert une enquête afin de faire toute la lumière sur les circonstances de la survenance de ces drames et établir la responsabilité des uns et des autres, sans omettre l’identification de tous ceux qui ont incité à la violation du couvre-feu.

Les premiers éléments de l’enquête, dont certains témoignages, révèlent qu’un véhicule de type Toyota Prado a été vu sur les lieux avec des personnes portant des cagoules et qui ont ouvert le feu.

Des autopsies vont être pratiquées sur les corps des victimes et un point sur les avancées des enquêtes sera fait en temps utile.

Le Parquet appelle chaque citoyen à respecter les mesures. édictées par l’Etat dans le cadre de la riposte contre la pandémie de Covid-19. Leur violation expose le citoyen a des sanctions conformément à la législation en vigueur.

Je vous remercie. »



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :