dimanche, avril 18, 2021
Conseil des droits de lHomme des Nations uniesLe Gabon entend - Conseil des droits de l’Homme des Nations unies:Le Gabon entend jouer sa partition à fond
Gabon

Conseil des droits de l’Homme des Nations unies:Le Gabon entend jouer sa partition à fond


Libreville, Jeudi 25 Février 2021 (Infos Gabon) – Par la voix de son ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas, le gouvernement vient de réaffirmer sa détermination dans la protection des minorités et la lutte contre les inégalités sociales.

La voix du Gabon a résonné ce mercredi à la tribune des Nations à la faveur de la 46e session du Conseil des droits de l’Homme. Membre dudit Conseil depuis octobre 2020, le pays d’Ali Bongo Ondimba était représenté à ces assises par son ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas. A l’occasion, l’émissaire de Libreville a délivré un message présentant les différentes initiatives prises par le gouvernement en faveur des minorités. Elle a surtout tenu à rappeler la création récente d’un Centre d’appel gratuit dédié aux victimes et aux témoins qui pourraient signaler aux autorités des cas de maltraitance, de discrimination et de marginalisation.

En milieu carcéral, des dispositions ont également été prises pour améliorer le quotidien des pensionnaires mineurs. Il s’agit de la création à la prison centrale de Libreville d’un centre d’examen pouvant permettre à ces derniers de préparer sereinement leurs diplômes nationaux. La première dame Sylvia Bongo Ondimba qui est en première ligne dans ce combat est à l’origine de la création d’une stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités homme-femme axée sur 33 actions prioritaires. Même si le ministre de la Justice reconnaîtra que le chemin reste encore long. « Des efforts restent à faire et d’autres mesures concrètes doivent être encore prises.  Notre pays continuera à travailler à rendre effectifs les droits de l’Homme et soutiendra toujours toutes les initiatives visant au renforcement de leur protection et de leur garantie », a relevé Erlyne Antonela Ndembet Damas.

En tant que membre à part entière du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, le Gabon entend jouer sa partition et non jouer les figurants. «Le Gabon a été élu le 20 octobre dernier, membre de ce Conseil pour les trois prochaines années. Conformément à notre engagement constant en faveur de la garantie de tous les droits humains, nous entendons, à ce titre, renforcer nos efforts de promotion et d’accompagnement de toutes les initiatives en faveur des droits de l’homme, au niveau national et au niveau international», a rassuré l’émissaire de Libreville. Pour Erlyne Antonela Ndembet Damas, les priorités du Gabon porteront essentiellement sur « la protection des groupes vulnérables, particulièrement les enfants, les femmes et les détenus, ainsi que la garantie d’une meilleure santé pour l’ensemble de la population ».

FIN/INFOSGABON/SM/2021

Copyright Infos Gabon



Avec Info Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :