lundi, mars 1, 2021
6 millions de tonnes de manganese transportees en 2020 par - 6 millions de tonnes de manganèse transportées en 2020 par la Société d’exploitation du Transgabonais, soit une hausse de 30 %
Gabon

6 millions de tonnes de manganèse transportées en 2020 par la Société d’exploitation du Transgabonais, soit une hausse de 30 %


La Setrag a transporté un nombre record de tonnes de manganèse en 2020 © DR


Filiale du français Eramet, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a annoncé le transport record de plus de 6 millions de tonnes des minerais de manganèse en 2020. Une performance d’autant plus remarquable qu’elle intervient dans un contexte de crise sanitaire sans précédent.

Selon un communiqué du groupe Eramet, maison mère de la Setrag, « la très bonne performance logistique de Setrag a permis d’augmenter les volumes transportés de minerai de Comilog [Compagnie minière de l’Ogooué, une autre filière d’Eramet] de + 30 % à 6 millions de tonnes en 2020, tout en assurant un très bon niveau de service pour les autres clients ».

Grâce aux performances de la Setrag, les ventes externes de la Comilog progressent de + 37 % à 5,3 millions de tonnes au cours de la période sous revue.

Pour l’année en cours, le groupe français affiche son optimiste. « 2021 débute avec une belle dynamique du secteur des matières premières. Nous allons poursuivre le développement de notre production de manganèse au Gabon, accroître notre production de minerai de nickel en Indonésie et optimiser nos activités dans les sables minéralisés au Sénégal », a déclaré le PDG d’Eramet, Christel Bories.

Pour rappel, la Setrag est depuis 2005 concessionnaire de la voie ferrée traversant le Gabon d’est en ouest, le long de l’axe Libreville-Franceville. Utilisé pour le transport de voyageurs et de fret, le Transgabonais a pour principale activité le transport de minerai, issu notamment de la mine de manganèse de la Comilog à Moanda dans la province du Haut-Ogooué. L’infrastructure se compose de 710 km de voie ferrée, dont 648 km de voie principale entre le port d’Owendo et Franceville, chef-lieu du Haut-Ogooué.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.