lundi, mars 1, 2021
Afrique

Des véritables réformes annoncées dans les directions techniques du ministère des finances


Le ministre des finances et du budget Tahir Hamid Nguilin et la secrétaire d’Etat aux finances Alixe Naïmbaye ont effectué une visite dans les différentes directions techniques de ce département ministériel ce vendredi 15 janvier 2021.

Directions des impôts, des douanes et services indirects, Trésor public mais aussi la direction générale des services des domaines ainsi que les directions des contrôles financiers et du budget, le ministre des finances et du budget a fait le tour de toutes ces entités pour, dit-il : « souhaiter les vœux aux différents services, saluer le travail abattu, les encourager à redoubler d’efforts mais aussi les appeler aux bonnes pratiques ».
Cette visite a permis de faire le point sur la conduite à tenir pour les services de recettes, des dépenses et des prévisions.

« Au titre des recettes, l’ensemble des entités ont été encouragées à commencer l’année de manière vigoureuse pour que mois après moi nous puissions respecter les promesses du budget et tenir nos engagements en termes de mobilisation des recettes », précise le ministre qui annonce que la question liée aux réformes a été aussi soulevée. Ces réformes portent entre autres sur l’informatique, la sécurisation des recettes, le mobil banking et la bancarisation.
« Cette année, des progrès notables ont été faits à la douane, aux impôts et aux domaines. Il a été surtout question de rappeler les uns et les autres de participer pleinement au nouveau système informatique qui est lancé », ajoute-t-il.
D’après le ministre, le budget sera exécuté et la solde va basculer dans ce nouveau système informatique. « Nous avons profité de l’occasion pour prêcher davantage et encourager les services sur la question de la décentralisation. D’ici la fin du premier trimestre, l’ensemble des salaires des fonctionnaires de chaque province sera engagé au niveau des provinces. Nous allons décentraliser les services du budget et de la solde en mettant en place des centres provinciaux du budget comprenant l’informatique, la solde mais aussi des contrôleurs financiers provinciaux pour que les délégués des finances dans chaque province joue en quelque sorte le rôle du ministre des finances de la province et non pas être un administrateur ou contrôleur financier », ajoute-t-il.
Il s’agira d’après Tahir Hamid Nguilin de doter chaque province d’une administration financière complète. « Cela va faciliter la délégation de crédit, car ce dernier sera délégué, géré et engagé dans chaque province mais aussi contrôlé et payé. Tous les fonctionnaires de chaque province vont être mandatés au niveau de chaque province. Ainsi, un fonctionnaire ne peut pas rester à N’Djamena, faire des subterfuges et touché son salaire sans que personne n’ait au niveau local de sa présence dans la province », prévient le ministre.



Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.