dimanche, février 28, 2021
CongoTransports Daho Mondzo souhaite relever le niveau des recettes a la - Congo/Transports : Daho-Mondzo souhaite relever le niveau des recettes à la bonne application de la réglementation en vigueur
Afrique

Congo/Transports : Daho-Mondzo souhaite relever le niveau des recettes à la bonne application de la réglementation en vigueur



Congo/Transports : Daho-Mondzo souhaite relever le niveau des recettes à la bonne application de la réglementation en vigueur

BRAZZAVILLE, 22 JAN (ACI) – Le nouvel inspecteur général des transports, M. Armand Jean Frédéric Daho-Mondzo, a pris, le 22 janvier à Brazzaville, l’engagement d’amener les différentes structures en charge de la gestion des transports à relever le niveau des recettes à la bonne application de la réglementation en vigueur, afin que l’Etat puisse combler le déficit budgétaire.

Nommé par décret présidentiel n°2021-10 du 5 janvier 2021, M. Daho-Mondzo a fait savoir au cours de la passation de service avec l’inspecteur général des transports sortant, M. Armand Boukon, que cette structure doit pleinement jouer son rôle d’organe technique en assistant le ministre dans l’exercice de ses fonctions en matière d’audit et de transports.

Il a rappelé que l’inspecteur général des transports (igt) a pour entre autres missions de veiller au bon fonctionnement des services des transports, de procéder aux enquêtes de contrôle général ou particulier en vue de proposer des réformes ou mesures susceptibles d’améliorer le fonctionnement des transports et de diligenter les enquêtes et les audits sur le personnel des services de la direction centrale, départementale et d’autres organes connexes.

Aussi, pour mener à bien ses missions, M. Daho-Mondzo a souhaité élaborer un programme de travail cohérent avec le plan d’action, conformément à la feuille de route du gouvernement dans le domaine des transports.

«Il sera question de procéder à l’état des lieux dans toutes les directions générales des transports, départementales et autres structures relatives aux transports afin d’améliorer les conditions de transport, la gestion efficiente des structures et de lutter contre les antivaleurs», a-t-il dit, en ajoutant que l’action de l’igt est aussi axée sur l’appel du bon usage du patrimoine dans les différentes entités de l’aviation civile et de la marine marchande.

Poursuivant son propos, M. Daho-Mondzo a sollicité l’implication de tous afin de relever les différents défis selon le succès du principe de la gestion accès aux résultats, qui recommande le travail en équipe.

«La priorité se trouve au niveau des ressources humaines et des moyens. Je vais associer la jeunesse avec les agents qui sont sur place pour qu’ils apprennent l’expertise des autres. La majorité des inspecteurs est à la retraite, le travail est difficile, mais tout ira bien avec la formation», a-t-il indiqué tout en rappelant que le tableau dressé par l’igt sortant est sombre.

Parmi les dossiers à traiter, il y a celui de l’accident de Ngozi. Ce dossier déjà ficelé depuis deux ans n’est pas conclu, car les travaux de la commission confiés aux entreprises Sapro et Chemin de fer Congo océan (Cfco) n’ont pas été financés, a-t-on appris. (ACI/Marlyce Tchibinda Batchi)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.