lundi, mars 1, 2021
Centrafrique Faustin Archange Touadera officiellement reelu des le premier tour - Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra officiellement réélu dès le premier tour de la présidentielle avec 53 % des voix au terme d’un scrutin marqué par un faible taux de participation
Gabon

Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra officiellement réélu dès le premier tour de la présidentielle avec 53 % des voix au terme d’un scrutin marqué par un faible taux de participation


Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, a été officiellement réélu pour un second mandat © DR


Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a été proclamé lundi réélu par la Cour constitutionnelle au terme d’un scrutin où deux électeurs sur trois n’ont pas pu voter en raison de l’insécurité.

La juridiction suprême a rejeté les recours en annulation du scrutin de 13 des 16 rivaux du chef de l’Etat sortant. Ils invoquaient des « fraudes massives » et l’impossibilité pour deux électeurs inscrits sur trois de voter, le 27 décembre, en raison de l’insécurité, dans un pays où les plus puissants des groupes armés contrôlent deux tiers du territoire et on lancé une nouvelle offensive une semaine avant le scrutin.

Avec 53,16 % des suffrages exprimés, M. Touadéra « est proclamé réélu président de la République au premier tour de l’élection du 27 décembre 2020 », a déclaré la présidente de la Cour constitutionnelle, Danièle Darlan. La Cour a toutefois abaissé le taux de participation à 35,25 %, loin des 76,31 % des inscrits annoncés le 4 janvier lorsque l’autorité nationale des élections avait déclaré provisoirement M. Touadéra réélu.

Dologuélé 2ème, Ziguélé 3ème

La Cour constitutionnelle a annulé ou redressé les résultats de certains bureaux de vote pour des irrégularités, mais a jugé que, « compte tenu de l’ampleur de l’écart des voix », leur impact « n’a pas pu inverser les résultats ».

La juridiction a également écarté les nombreuses critiques de l’opposition, d’ONG et de politologues sur l’ »absence de légitimité » d’un président élu avec quelque 53 % des suffrages exprimés et alors que seul un électeur inscrit sur deux a eu la possibilité d’aller aux urnes.

L’ancien Premier ministre Anicet-Georges Dologuélé est arrivé deuxième avec 21,69 % des voix. Un autre ancien premier ministre, Martin Ziguélé, est arrivé troisième avec 7,54 % des suffrages.

Faustin-Archange Touadéra, professeur de mathématiques pures de 63 ans, avait été élu en 2016 à la surprise générale, alors que la guerre civile faisait rage. Celle-ci a baissé en intensité depuis 2018.

Tentative d’incursions de groupes rebelles aux portes de Bangui

Mais mercredi, environ 200 membres des groupes armés ont tenté deux incursions simultanées aux portes de Bangui. Ces assauts ont été repoussés à l’issue de combats qui ont fait une trentaine de morts parmi les rebelles, selon le gouvernement et des sources onusiennes, et durant lesquels un Casque bleu rwandais a été tué.

Depuis décembre, quelque 60.000 Centrafricains ont fui les violences, a indiqué vendredi le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Genève. Pour la seule journée du 13 janvier, ce sont 10.000 personnes qui ont traversé le fleuve Oubangui pour trouver refuge en République démocratique du Congo (RDC).



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.