mardi, mars 9, 2021
Avertissement lance aux ministres pics a lopposition faiseurs - Avertissement lancé aux ministres, pics à l’opposition, « faiseurs » versus « parleurs », exigence de résultats… Ce qu’a réellement dit Ali Bongo Ondimba lors du séminaire gouvernemental
Gabon

Avertissement lancé aux ministres, pics à l’opposition, « faiseurs » versus « parleurs », exigence de résultats… Ce qu’a réellement dit Ali Bongo Ondimba lors du séminaire gouvernemental


Ali Bongo Ondimba a ouvert et clos le séminaire gouvernemental sur l’accélération de la transformation de l’économie les 18 et 19 janvier 2021 © DR


Hier, mardi 19 janvier, le chef de l’Etat a prononcé un discours très offensif en clôture du séminaire gouvernemental consacré à l’accélération de la transformation du pays. Celui-ci a aussitôt été très commenté dans les médias et sur les réseaux sociaux. Mais qu’a dit réellement le numéro un gabonais ? Nous reproduisons ici l’essentiel de son allocution.

« (…)

Ainsi s’achève le séminaire gouvernemental sur la stratégie du Gabon pour 2021-2023.

Je vous remercie pour la qualité de vos réflexions et la pertinence de vos propositions qui engagent l’avenir de notre pays pour les deux ans à venir, et au-delà.

Mais aujourd’hui ne marque pas la fin mais le début de votre travail.

« La politique est l’art de l’exécution ». Chacun ici connait la formule.

Dans le monde actuel, il y a beaucoup de commentateurs. De « diseurs ». Un phénomène amplifié par les réseaux sociaux. Pour eux, parler c’est agir.

Les « faiseurs », eux, sont moins nettement moins nombreux.

Or, c’est dans cette catégorie que vous devez vous inscrire.

« faire », c’est précisément ce que j’attends de vous au terme de ce séminaire.

Car l’objectif, la finalité de ce séminaire n’est pas de dégager des propositions pour alimenter un énième rapport sur la stratégie de développement du Gabon.

Non, il s’agit d’élaborer les mesures qui, dans les deux ans à venir, suivant un calendrier précis, seront mises en œuvre afin d’améliorer le quotidien de nos populations et placer le Gabon, pour les dix ans à venir, sur la trajectoire d’un développement plus vigoureux et harmonieux, d’une croissance plus inclusive et plus durable.

Vous l’aurez compris, votre travail désormais est d’exécuter, de mettre en œuvre ces mesures. Et de vous assurer de leur efficacité.

C’est ce travail que j’attends de chacun d’entre vous.

Ce qui compte,/ ça n’est pas des propositions formulées dans le cadre d’un séminaire.

Non, ce qui compte, ce sont les résultats. Les résultats concrets, tangibles, sur le terrain.

Combien d’emplois en plus créés chaque année ?

Combien de jeunes en plus formés dans l’apprentissage et les filières professionnelles ?

Combien d’unités industrielles créées en plus ?

Le processus de rééquilibrage entre nos importations et nos exportations est-il à l’œuvre ?

Le volume de dette a-t-il été réduit ?

Les rentrées fiscales sont-elles à la hauteur de ce qu’elles devraient ?

Notre pays, compte tenu de ses atouts, tire-t-il pleinement parti de la croissance verte ?

De la réponse sur le terrain a toutes ces questions dépend la réussite de ce séminaire. Votre réussite.

Votre action fera l’objet d’une évaluation périodique. Votre capacité à passer de la
parole aux actes, de la théorie à la pratique, sera testée.

Certes, la réussite sera nécessairement collective. Car pour réussir la solidarité gouvernementale est une donnée clé.

Mais « la solidité d’une chaine dépendant de son maillon le plus faible », les responsabilités individuelles seront pointées. Tout retard ou manquement sera sanctionné. Et certains pourraient être amenés à quitter ce gouvernement.

Au Gabon, être ministre n’est pas un droit acquis. C’est un honneur qui se mérite. Et ce mérite se mesure à vos résultats sur le terrain.

Mesdames et Messieurs, vous l’aurez compris, tout reste à faire.

D’ici à 2023, une course contre la montre est engagée.

Les deux années qui viennent doivent être celles du rebond et de la transformation.

Après la réflexion, l’heure est à l’action. Et aux résultats.

Je vous remercie.



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.