mardi, mai 11, 2021
Afrique Economie Les ministres membres du conseil de lIford approuvent - Afrique /Economie : Les ministres membres du conseil de l’Iford approuvent la révocation du directeur exécutif
Afrique

Afrique /Economie : Les ministres membres du conseil de l’Iford approuvent la révocation du directeur exécutif



Afrique /Economie : Les ministres membres du conseil de l’Iford approuvent la révocation du directeur exécutif

BRAZZAVILLE, 18 JAN (ACI) – Les ministres membres du Conseil des ministres de l’Institut de formation et de recherche démographiques (Iford) ont adopté, le 14 janvier dernier, à Brazzaville, les affaires sur la révocation du directeur exécutif adjoint et la nomination d’un administrateur provisoire dudit conseil.

Ces affaires, soumises par le Conseil d’administration des pays membres de l’Iford en décembre 2020, ont été examinées au cours de la 3ème session extraordinaire des membres de cette institution, tenue par visioconférence.

A cette occasion, le ministre en charge du Plan, présidente des membres du conseil des ministres de l’Iford, Mme Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a salué l’engagement des membres à résoudre les problèmes communs, en dépit de la crise sanitaire, et à prendre des décisions pragmatiques pour la bonne marche de la structure régionale de formation.

«A notre prochaine session, les avancées réalisées dans la mise en œuvre des décisions prises seront ainsi à mettre à l’actif d’un engagement politique ferme des pays membres pour contribuer à la recherche des solutions, en vue de la bonne marche de notre organisation commune», a-t-elle dit.

C’est pour la première fois que le Conseil des ministres des pays membres de l’Iford s’est réuni après la 7ème session ordinaire tenue le 27 mars 2019 à Niamey, au Niger. A l’issue de cette réunion, la République Centrafricaine (Rca) a passé le témoin à la République du Congo pour la présidence de cette organisation, a-t-on rappelé.

L’Iford a été créé en 1971 à la suite d’une recommandation du conseil des ministres de la Commission économique pour l’Afrique, après un partenariat entre les Nations unies et le gouvernement camerounais. Devenue une institution intergouvernementale en 1999, l’Iford est présidé par le représentant d’un des États membres, élu au sein du conseil d’administration. (ACI/ Marlyce Tchibinda Batchi)

 



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :