lundi, mars 1, 2021
Affaire Kongossanews Jessye Ella Ekogha recadre les journalistes - Affaire Kongossanews : Jessye Ella Ekogha recadre les « journalistes »
Gabon

Affaire Kongossanews : Jessye Ella Ekogha recadre les « journalistes »


Jessye Ella Ekogha © DR


A l’occasion de sa conférence de presse cet après-midi, le porte-parole de la Présidence gabonaise est revenu sur l’affaire Kongossanews, du nom de ce « média » en ligne dont le patron, Stive Roméo Makanga, a affirmé, lors de son procès qui s’est ouvert la semaine dernière contre l’ancien vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou, que les informations dont il a fait état dans le cadre du « Kevazingogate » et qui lui valent aujourd’hui d’être trainé devant les tribunaux pour diffamation émanaient de la Présidence de la République. Des allégations catégoriquement démenties par Jessye Ella Ekogha. Verbatim.

« Monsieur Makanga et ses accusations… Je dirais qu’il a planté le décor quand il a décidé d’appeler son média Kongossanews (que l’on pourrait poliment traduire par « ragots », NDLR). Parce que ça montre, excusez-moi, le sérieux des informations qu’il peut distiller. 

Pour être plus sérieux, je souhaiterais que l’on se mette d’accord sur un postulat. La liberté d’informer n’est pas la liberté de diffamer en toute impunité. 

Vous ne pouvez pas dire tout et n’importe quoi sur la simple base que vous êtes journaliste ou que vous dirigez un site ‘d’information’.

Qu’il y ait des investigations journalistiques, c’est tout à fait normal. Mais avant de mettre sur la place publique une ‘information’, il faut la recouper, la vérifier. 

Sinon, on bascule dans l’anarchie. N’importe qui se lève un matin, créé un site internet et commence à diffamer tout le monde en disant ‘mais excusez-moi, je suis journaliste’. Ça ne peut pas fonctionner ainsi. 

Pour revenir à notre affaire, la Présidence de la République a déjà saisi la Haute autorité de la communication (HAC) et nous étudions toutes les suites judiciaires susceptibles d’être données à ces allégations purement mensongères. 

Je vous rappelle ce que nous avons dit il y a quelques semaines à ce sujet : face à de tels agissements, la Présidence fera preuve d’une grande fermeté et appliquera la tolérance zéro. »

Suivre l’intégralité de la conférence de presse du porte-parole de la Présidence de la République en cliquant sur ce lien



Avec LaLibreville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.