La diaspora gabonaise multiplie la diffusion des fake news, selon Delphine Lecoutre
Afrique

Les investisseurs Français en Afrique chez l’Ambassadeur du Gabon en France


La France étant le premier et partenaire traditionnel du Gabon a toute sa place dans la politique de la diversification économique prônée par le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba

Une délégation du Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN) conduite par son Président, Etienne Giros a été reçue par l’ambassadeur du Gabon en France, Liliane Massala 

Les responsables du groupement d’entreprises françaises ont été rassurés de ce que le Gabon veut amplifier la coopération avec le secteur privé français.

Liliane Massala a présenté les opportunités d’affaires qui s’offrent à tous les investisseurs notamment dans la Zone économique spéciale de Nkok où l’on constate une faible représentativité des entreprises françaises hormis le groupe Rougier Gabon.

Elle a aussi sollicité de cette confédération un accompagnement dans la mise en œuvre et l’animation du Bureau économique et commercial qui sera mis en place très prochainement à Paris, avec, en perspective, l’organisation des forums, conférences, rencontres d’affaires, etc.

Pour sa part, Etienne Giros, patron du CIAN a réaffirmé la volonté de son groupement d’affaires de poursuivre ses investissements au Gabon où les entreprises françaises sont présentent depuis plusieurs décennies.

Etienne Giros a apprécié l’invitation au nom des entreprises qu’il représente. Pour rappel, dans ses missions, le CIAN est une association d’entreprises orientées vers l’Afrique et dont 80 % de ses membres viennent du secteur privé français.

En tant que tel, il se positionne comme le porte-parole de ces entreprises réalisant actuellement un chiffre d’affaires de près de 60 milliards d’euros en Afrique.

Fervent défenseur des intérêts français, ces responsables bien que conscients de la situation économique du Gabon, souhaitent qu’une large communication soit faite sur les dettes de l’Etat vis-à-vis des entreprises françaises.

Tout en reconnaissant que le meilleur est à venir, les deux parties ont convenu de mutualiser leurs efforts dans la promotion et le rayonnement de la diplomatie économique.

Ayant promis de mettre un accent sur la place que doit occuper la diaspora gabonaise au sein de l’Ambassade dans le cadre d’une diplomatie de l’apaisement, elle a reçu un jeune gabonais, Alban Bouango Nogombe, viticulteur et promoteur de caves à vin  à Bergerac

L’Ambassadeur a témoigné ses encouragements à ce jeune compatriote qui s’est fait une place dans un milieu aussi fermé et protectionniste que celui du vin.

Diplômé en Marketing et stratégie d’entreprise et initié à l’œnologie, ce dernier mérite une attention particulière de l’autorité diplomatique.

  Ambassade du Gabon en France : Intrusion de manifestants dans la cour

 

 



Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.