lundi, avril 19, 2021
2 fINAL LA REPUBLIQUE DES PARVENUS - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
À LA UNEEdito

Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous

actuellement au Gabon  un nom attise la colère, c’est celui de « Ian Ghislain Ngoulou« , l’homme qui souffle des idées et nominations au « Président bis » du Gabon,  Noureddin Bongo Valentin , Coordinateur général des affaires présidentielles depuis le 5 décembre 2019. Le fils aîné d’Ali Bongo Ondimba serait sous l’emprise de son directeur de cabinet.

2 fINAL LA REPUBLIQUE DES PARVENUS - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous

24 octobre 2018, post-Ali Bongo, ceux qui gouvernent le Gabon

Le Gabon, pays en crise économique, sociale, identitaire, la Covid 19 n’a fait que renforcée la désillusion qui existait déjà, est gouverné dans l’opacité et hors des institutions depuis l’accident vasculaire cérébral (AVC) qui a terrassé le président Ali Bongo à Riyad, le 24 octobre 2018.  Secret de polichinelle, dès ce moment, tous ceux qui ont été nommés à des postes ministériels, des administrations, des sociétés publiques et parapubliques, l’ont été ou sont les choix  de Marie Madeleine Mborantzuo, présidente de la cour constitutionnelle, l’épouse Française du Chef de l’État officiel, Sylvie Aimée Marie Valentin, plus connue sous le pseudonyme de « Sylvia Bongo Ondimba », et enfin du fils de cette dernière,  « Noureddin Bongo Valentin« , Coordinateur général des affaires présidentielles.

truimJPG - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous|à gauche : Sylvia Bongo Ondimba ; au centre : Noureddin Bongo Valentin ; à droite : Marie Madeleine Mborantzu© 2020 D.R./DBNEWS

Noureddin Bongo Valentin

La genèse. Dans le dossier de presse du palais du palais du bord de mer (présidence de la république) qui accompagnait l’avènement de  Noureddin Bongo Valentin, un ancien élève d’Eton college, en Angleterre,  établissement prestigieux, qui accueillait à l’époque les fils de la Princesse Diana et du prince Charles. On est dans du lourd, du chic dont très loin des classes à 50/100 élèves réservés aux enfants de la majorité des gabonais.

Introverti, peu disert, regard souvent fuyant, celui qui était dans l’ombre de Brice Laccruche Alihanga, l’ancien directeur de cabinet de son père, on ne lui connait pas de domaine particulier où il aurait briller hors du juron familiale, avant sa mise en orbite par sa mère, Sylvia Bongo.

Sa compétence supposée à gérer la chose publique et à occuper
le devant de la scène politique, économique n’est qu’un  passe-droit, puisque « fils d’Ali Bongo Ondimba ». Comme la majorité des « Bongo Ondimba Valentin« , ce n’est qu’au Gabon que ces gens excellent.

Ian ghislain - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous|© 2020 D.R./DBNEWS

« Le super directeur de cabinet du Président bis »

Ian Ghislain Ngoulou fait couler beau d’encre depuis sa nomination. On lui attribue les mêmes pouvoirs exorbitants qu’avaient eus autrefois auprès d’Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, et plus tard, Brice Laccruche Alihanga. Mais au fait, qui est le prodige Ian Ghislain Ngoulou, d’où vient-il ? Qui sont ces parents ?

L’emprise !

Le citoyen gabonais s’attendait à un changement de comportement au sommet de l’Etat après les arrestations de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo et de ses lieutenant, il en est rien. Le reformatage de logiciel n’a pas eu lieu, l’exemplarité n’est toujours pas au rendez-vous. « Être au service de la patrie et servir sans se servir » sont toujours des notions abstraites. Les faveurs , la prédation, le despotisme, l’accaparement des biens publics, les marchés sans appels d’offres. Tous ces agissements déviants, maintes fois dénoncées,  nuisent à l’image du pays,, mettent à mal à la cohésion nationale, et détruisent la confiance qu’un peuple peut avoir envers ses dirigeants.

Le directeur de cabinet, Ian Ghislain Ngoulou est tout sauf un petit voyou, un sans-grade et un Congolais. L’homme est né de la liaison hors mariage entre l’apparatchik et intime de feu Omar Bongo, ancien directeur de publication du quotidien privé et progouvernemental « l’Union« , Albert Yangari. Un Mbanhoin du regroupement Bawoumbou de Franceville, dans le Haut-Ogooué et une femme mariée, également issue de la même province. Parcours scolaire banal, on sait simplement qu’il a été un temps à Londres. Coté expérience professionnelle, rien de renversant, il aurait une passion pour les services de renseignement. Il n’a certes pas été élevé par son géniteur, mais devenu adulte, il entretient des liens très étroits avec ce dernier.

ALBERT1 - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous|En image : Albert Yangari© 2020 D.R./DBNEWS

Majorité & opposition, les frontières perméables !

Quand on dit que Gabon est un petit pays et que tout le monde est parent dans l’opposition ou la majorité, souvent ça fait sourire, c’est pourtant une réalité. L’étoile d’Albert Yangari a commencé à pâlir à la mort d’Omar Bongo Ondimba. À cette époque, l’homme qui était en phase avec la présidence de la République et les directives du parti démocratique Gabonais (PDG) au pouvoir, va croire que la mort du vieux Omar, inamovible pendant 42 ans, sonnait l’arrivée de la « perestroïka » et de la « glasnost« . Mauvaise lecture de la situation. Le Gabon n’était pas la Russie ou une ex-république sous la botte de Moscou. Il tombera de son piédestal et subira par la suite la disgrâce, après l’élection d’Ali Bongo Ondimba en 2009.

ian et noureddin - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous | Noureddin Bongo Valentin© 2020 D.R./DBNEWS

Changement de bréviaire Albert Yangari

Après avoir été un membre du parti démocratique gabonais, laissé de coté, Albert Yangari va prendre  la casquette d’opposant radical. Aujourd’hui, l’homme est proche de Jean Ping, le candidat malheureux pour qui, il a fait campagne en 2016, notamment dans la province, fief de la famille présidentielle, le haut-Ogooué.

« GOC, Ian Ghislain Ngoulou FAMILY & BUSINESS »

Le Père biologique et son fils se concertent-ils pour décider des suggestions à faire Nourredin Bongo Valentin ?  On n’en sait rien!

Au Gabon toutes les familles ont des proches au chômage, et puis sans crier gare, une famille s’accapare et truste peu à peu les postes les plus importants et les plus  juteux de la république, au vu et au su de tous, sans jamais être désavouée. Gourou ou pas, de telles situations ne peuvent que créer de l’amertume et de l’animosité. Et par ricochet, mettre en doute les capacités d’un dirigeant manipulé comme un nouveau né par son subordonné.

WhatsApp Image 2020 10 26 at 11.06.05 - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Gabon. Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous | Les nominations de sa famille© 2020 D.R./DBNEWS

Affairisme. Grâce à sa capacité à peser sur les décisions qui sont prises par le « président bis » du Gabon, Ian Ghislain Ngoulou a réussi à faire nommer à tour de bras ses proches parents, amis et connaissances, avec une préférence pour le pétrole et les mines :
– Vincent de Paul Massassa, ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines (Oncle);
– Maurice Dikongo, Président du Conseil d’administration de la richissime Gabon Oil Company (GOC) (Oncle) ;
François Tambo Tchiba, Directeur général de la Gabon Oil Company (cousin) ;
Jean Félix Obamba, Directeur général des Hydrocarbures (Ami);
Yann Pierre Albert Livulibutt YANGARI, Chef de département New Business, Stratégie et Intelligence, G.O.C (Demi-frère), il n’est pas nommé, néanmoins la boite regorge des membres seule même famille ;
– Jean Sylvain Mandza, Directeur général des mines et de la géologie (Ami); etc, etc… La liste est longue.

Quelle est  la motivation qui anime Ian Ghislain N goulou? Aider à la concrétisation de la politique d’Ali Bongo ? Accompagner le Coordinateur général des affores présidentielles dans sa mission?  Placer la famille et se remplir les poche ? Où autre?

le frere2 - Gabon : Ian Ghislain Ngoulou, la République des gourous
Yann Pierre Albert Livulibutt YANGARI, est Chef de département New Business, Stratégie et Intelligence G.O.C© 2020 D.R./DBNEWS

Guerre de succession !

Malgré le fait qu’Ali Bongo Ondimba ne soit plus que l’ombre de lui-même, les siens ne sont pas prêts à laisser le Gabon être gouverné par d’autres. La présidente de la cour constitutionnelle, Marie Madeleine MBorantzuo, qui semble faire cause commune avec Sylvia Bongo, du moins pour le moment, nourrit aussi des ambitions présidentielles, soient pour elle, soient pour son fils Fabrice ANDJOUA BONGO ONDIMBA,  directeur général du budget au Gabon.

De plus, n’étant pas favorable à une présidence qui resterait à nouveau dans les mains des Tékés, ethnie du feu président Ali Bongo, dont normalement aussi de son fils Ali.

Marie Madaleine Mborantsuo issue de l’ethnie au Obamba, pour éviter une guerre fraticide « Tékés & Obambas « , et mettre fin à la hégémonie « Bongo Ondimba Valentin Mborantzuo et cie« . Ils pourraient s’accorder et soutenir une personne d’une ethnie minoritaire mais de chez eux, c’est le cas de la famille de Ian Ghislain Ngoulou.

 

Affaire à  suivre…

 

AM DWORACZEK-BENDOME
02 décembre 2020

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :