dimanche, janvier 17, 2021
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
ActualitéFrance

32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida

Depuis le 27 octobre 1988, la date du 1er décembre est la Journée mondiale de lutte contre le sida. Placées sous le thème Solidarité mondiale et responsabilité partagée, plus que jamais, la mobilisation et la prise de conscience des uns et des autres doivent continuer. Même si aujourd’hui, on parle moins du VIH par rapport à la pandémie du covid-19, le “virus” continu cependant à faire de nombreuses victimes, notamment chez les populations les plus précaires. 

32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida

Selon Onusida, fin 2019, les dernières statistiques sur l’état de l’épidémie de sida dans le monde :

  • 26,0 millions [25,1 millions–26,2 millions] de personnes avaient accès à la thérapie antirétrovirale (fin juin 2020).
  • 38,0 millions [31,6 millions–44,5 millions] de personnes vivaient avec le VIH en 2019.
  • 1,7 millions [1,2 millions–2,2 millions] de personnes sont devenues nouvellement infectées par le VIH en 2019.
  • 690 000 [500 000–970 000] de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2019.
  • 75,7 millions [55,9 millions–100 millions] de personnes ont été infectées par le VIH depuis le début de l’épidémie (fin 2019).
  • 32,7 millions [24,8 millions–42,2 millions] de personnes décédées de suite de maladies liées au sida depuis le début de l’épidémie (fin 2019).
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
Le sida dans le monde-Source : UNAIDS.Org

Personnes vivant avec le VIH

  • En 2019, 38,0 millions [31,6 millions–44,5 millions] de personnes vivaient avec le VIH.
  • 36,2 millions [30,2 millions–42,5 millions] d’adultes.
  • 1,8 millions [1,3 millions–2,2 millions] d’enfants (0-14 ans).
  • 81% [68–95%] de toutes les personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut VIH.
  • Environ 7,1 millions de personnes ne savaient pas qu’ils vivaient avec le VIH.
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
AM DWORACZEK-BENDOME | Nous ne reculerons devant rien pour faire reculer le #VIH / #sida. Tous ensemble contre le sida

Personnes vivant avec le VIH ayant accès à un traitement antirétroviral

  • À la fin juin 2020, 26 millions [25,1 millions–26,2 millions] de personnes avaient accès au traitement antirétroviral.
  • En 2019, 25,4 millions [24,5 millions–25,6 millions] de personnes avaient accès au traitement antirétroviral, soit une augmentation de 6,4 millions [5,9 millions–6,4 millions] par rapport à 2009.
  • En 2019, 67% [54–79%] de toutes les personnes vivant avec le VIH avaient accès au traitement.
  • 68% [54–80%] des adultes de 15 ans et plus vivant avec le VIH ont eu accès au traitement, tout comme 53% [36–64%] des enfants de 0 – 14 ans.
  • 73% [60-86%] des femmes adultes de 15 ans et plus ont eu accès au traitement, cependant seulement 61% [48-74%] des hommes adultes de 15 ans et plus y avaient accès.
  • 85% [63–100%] des femmes enceintes vivant avec le VIH avaient accès à des médicaments antirétroviraux pour prévenir la transmission du VIH à leurs bébés en 2019.
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
Sida dans le monde | données pour les accès aux médicaments | Source : UNAIDS.ORG

Nouvelles infections au VIH

  • Les nouvelles infections au VIH ont été réduites de 40% depuis le pic de 1998.
  • En 2019, 1,7 millions [1,2 millions – 2,2 millions] de personnes étaient nouvellement infectées par le VIH, contre 2,8 millions [2,0 millions – 3,7 millions] en 1998.
  • Les nouvelles infections à VIH ont diminué d’environ 23 %, passant de 2,1 millions [1,6 millions – 2,9 millions] en 2010, à 1,7 millions [1,2 millions – 2,2 millions] en 2019.
  • Depuis 2010, les nouvelles infections à VIH chez les enfants ont diminué de 52 %, de 310 000 [200 000 – 500 000] en 2010 à 150 000 [94 000 – 240 000] en 2019.

 

Décès liés au sida

Les décès liés au sida ont été réduits de plus de 60 % depuis le pic de 2004.

  • En 2019, 690 000 [500 000 – 970 000] de personnes sont décédées de maladies liées au sida dans le monde, contre 1,7 millions [1,2 millions – 2,4 millions] en 2004 et 1,1 millions [830 000 – 1.6 millions] en 2010.
  • Les décès liés au sida ont été réduits de 39% depuis 2010.

Femmes

Chaque semaine, environ 5500 jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont infectées par le VIH.

  • En Afrique subsaharienne, cinq nouvelles infections sur six chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans concernent les filles. Les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont deux fois plus susceptibles de vivre avec le VIH que les hommes.
  • Plus d’un tiers (35 %) des femmes dans le monde ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou des violences sexuelles de la part d’un partenaire non régulier à un moment de leur vie.
  • Dans certaines régions, les femmes qui ont subi des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire intime sont 1,5 fois plus susceptibles de contracter le VIH que les femmes n’ayant pas subi de telles violences.
  • Les femmes et les filles représentaient environ 48 % de toutes les nouvelles infections à VIH en 2019. En Afrique subsaharienne, les femmes et les filles représentaient 59 % de toutes les nouvelles infections à VIH.
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
Les données sur le sida dans le monde. Par région | Afrique| Source : UNAIDS.Org

90–90–90

En 2014, l’Onusida avait fixé les objectifs suivants : “à l’horizon 2020, 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique (…), 90 % de toutes les personnes séropositives dépistées reçoivent un traitement antirétroviral durable et 90 % des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée”.

32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
Programme ONUSIDA-2014
  • En 2019, 81% [68% – 95%] vivant avec le VIH connaissaient leur statut.
  • Parmi les personnes qui connaissaient leur statut, 82% [66% – 97%] avaient accès au traitement.
  • Des personnes qui avaient accès au traitement 88% [71% – 100%] ont vu leur charge virale supprimer.
  • 81% [68% – 95%] vivant avec le VIH connaissaient leur statut, 67% [54% – 79%] ont l’accès au traitement, 59% [49% – 69%] des personnes vivant avec le VIH ont leur charge virale supprimé en 2019.

 

Populations clés

Les populations clés et leurs partenaires sexuels représentent :

  • 62 % des nouvelles infections à VIH dans le monde.
  • 99 % des nouvelles infections à VIH en Europe de l’Est et en Asie centrale
  • 97% des nouvelles infections à VIH au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
  • 96% des nouvelles infections en Europe de l’Est et centrale et en Amérique
  • 98% des infections en Asie et Pacific
  • 77% des infections en Amérique Latine
  • 69% des infections en Afrique de l’Est et Afrique Centrale
  • 60% des infections aux Caraïbes
  • 28% des infections en Afrique de l’Est et du Sud

Le risque de contracter le VIH est :

  • 26 fois plus élevé chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.
  • 29 fois plus élevé chez les personnes qui s’injectent des drogues.
  • 30 fois plus élevé pour les travailleur-euse-s du sexe.
  • 13 fois plus élevé pour les transgenres.

VIH / tuberculose (TB)

La tuberculose reste la principale cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH étant ce qui représente environ un décès sur trois.

En 2018, 10,0 millions [9,0 millions – 11,1 millions] de personnes ont contracté la tuberculose, dont 9% vivaient avec le VIH.

  • Les personnes vivant avec le VIH sans symptômes de tuberculose ont besoin d’un traitement préventif contre la tuberculose. Ce traitement peut avoir pour effet la diminution du risque de développer la tuberculose et la réduction des taux de mortalité par tuberculose / VIH d’environ 40 %.
  • 1,8 millions de personnes vivant avec le VIH dans 65 pays ont commencé le traitement préventif contre la tuberculose en 2018.
  • Il est estimé que 44% des personnes vivant avec le VIH et la tuberculose ignorent qu’ils sont co-infectées et par conséquent ne reçoivent pas de soins nécessaires.

Investissements

À la fin de 2019, 18,6 milliards de dollars US (en dollars constants de 2016) étaient disponibles pour la lutte contre le sida dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

  • Environ 57 % du total des ressources consacrées au VIH dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire en 2019 provenaient de sources nationales.
  • L’ONUSIDA estime que 26,2 milliards de dollars US (en dollars constants 2016) seront nécessaires pour la riposte au sida en 2020
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida
32ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida | DBNEWS

Près de 40 ans après son apparition, le virus est encore là. Ne relâchons pas la mobilisation !

 

DBNEWS
1/12/2020

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.