samedi, novembre 28, 2020
Thaïlande: après la contestation des étudiants, démonstration de force des royalistes
Le roi Maha Vajiralongkorn et la reine Suthida de Thaïlande accueillent les partisans à l'extérieur du Grand Palais de Bangkok. (AFP)
ActualitéMonde

Thaïlande: après la contestation des étudiants, démonstration de force des royalistes

Des milliers de royalistes thaïlandais vêtus de jaune, ont organisé leur plus grande manifestation de soutien à la monarchie dimanche (1er novembre), après des mois de contestation (depuis la mi-juillet), les mouvements de protestation se multiplient en Thaïlande pour demander la destitution du gouvernement, une nouvelle constitution et des élections. Un tabou de longue date a en outre été levé en critiquant ouvertement la monarchie.

Thaïlande: après la contestation des étudiants, démonstration de force des royalistes
Le roi Maha Vajiralongkorn et la reine Suthida de Thaïlande accueillent les partisans à l’extérieur du Grand Palais de Bangkok. (AFP)

« Chacun a le droit de réclamer les changements qu’il souhaite, mais pour quelle raison veut-il réformer la monarchie ? » – Les manifestants affirment que les pouvoirs du roi Maha Vajiralongkorn sont trop importants et souhaitent inverser les changements qui lui ont conféré le contrôle personnel de certaines unités de l’armée et de la fortune du palais. Ces derniers dénoncent également les longs séjours du roi en Allemagne et estiment que la monarchie a contribué à des décennies de domination militaire en permettant des coups d’État comme celui de l’actuel Premier ministre Prayut Chan-o-cha en 2014. La colère des étudiants et de la jeunesse visaient initialement à obtenir la destitution de Prayut, mais elles se sont également transformées en défi posé à la monarchie.

Les rassemblements les plus marquants ont attiré plusieurs dizaines de milliers de personnes. Jusqu’à présent, leurs rassemblements se sont révélés bien plus importants que ceux des royalistes, alors même que des membres des forces de sécurité avaient reçu l’ordre de grossir les rangs de ces derniers. Suwit Thongprasert, un moine bouddhiste défroqué devenu leader royaliste, était l’une des têtes de proue de la foule de dimanche. « C’est un signal envoyé à ceux qui veulent abolir la monarchie pour qu’ils pensent au peuple », a-t-il déclaré

Thaïlande: après la contestation des étudiants, démonstration de force des royalistes
Thaïlande, des manifestants qui veulent la destitution du gouvernement

La Thaïlande qui se cache derrière les cartes postales

La Thaïlande qui compte un peu plus 69 millions d’habitants, est une dictature militaire sous commandement monarchique. Des dizaines de militants purgent des peines de prison pour crime de lèse-majesté ou « sédition ». Ainsi, en août 2017, un étudiant a par exemple été condamné à deux ans et demi de prison pour avoir partagé sur Facebook un article de la BBC à propos du roi de Thaïlande, ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. En Thaïlande, le Roi et l’armée forme un état dans l’Etat.

Au mois d’octobre, le gouvernement de Prayut a interdit les regroupements et fait arrêter un grand nombre des personnalités du mouvement, mais ces mesures prises dans le cadre d’un « état d’urgence renforcé » ont finalement été annulées, après qu’elles se sont retournées contre lui en entraînant beaucoup plus de monde dans les rues de la capitale Bangkok.

Ce week-end, trois leaders très en vue ont été hospitalisés après l’annonce par la police qu’ils seraient à nouveau arrêtés au terme de leur détention. L’un d’entre eux s’est évanoui durant son interpellation au cours de scènes qui ont provoqué la colère des manifestants. Prayut a déjà fait savoir qu’il n’avait aucune intention de démissionner et réfute les accusations selon lesquelles les élections de l’année dernière auraient été élaborées à son profit.

Dimanche soir, interrogé par un journaliste de la chaîne britannique Channel 4, au sujet des manifestants qui réclament des changements. Dans un commentaire inédit, le roi a qualifié la Thaïlande de « pays du compromis »  et a déclaré « aimer » tous les Thaïlandais. Ensuite, zigzaguant à travers la foule, le Roi a salué ses partisans, le monarque était accompagné d’autres membres de la famille royale dont son épouse, la reine Suthida.

DBNEWS, avec SIAMACTU.FR
02/11/2020

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.