dimanche, juillet 25, 2021
RDC : La présidence de l’Union Africaine s’éloigne-t-elle de Félix Tshisekedi ?
Afrique

RDC : La présidence de l’Union Africaine s’éloigne-t-elle de Félix Tshisekedi ?


RDC : La présidence de l’Union Africaine s’éloigne-t-elle de Félix Tshisekedi ?

Les Chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine ont clairement dit que si la crise politique persiste en RDC, le Président Tshisekedi n’assumera pas la présidence de l’organisation comme cela est prévu pour l’année prochaine.

Ils ne sont pas allés par le dos de la cuillère au cours de la réunion qu’ils ont tenu le week-end dernier. Plusieurs Chefs d’Etats du continent ont demandé à leur homologue de la RDC, Félix Tshisekedi de respecter les clauses de l’accord signé avec son prédécesseur, Joseph Kabila, et de dialoguer avec lui pour dissiper les désaccords sur des sujets sensibles qui les divisent au niveau de leur coalition pour la gouvernance du pays.

Félix Tshisekedi a entamé il y a quelques semaines, une série de consultations politiques pour tenter de refaire la majorité parlementaire, ce qui est totalement impossible tant du point de vue de la loi et des pratiques aussi bien politiques que parlementaires. D’où une rencontre Kabila-Tshisekedi est devenu un impératif pour désamorcer la crise qui bloque le fonctionnement harmonieux du pays.

Pour l’ancien Premier ministre du Tchad aujourd’hui président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki, « en cas de persistance de la crise, l’Union africaine sera appelée à intervenir en tant qu’arbitre. C’est anormal que ce soit alors le président de ce pays qui soit en même temps président de l’union. Étant lui-même une partie de la crise, il ne peut pas être juge et partie.

Si non, aucune solution durable à la crise ne pourra être trouvée. Il faut quelqu’un de neutre pour assumer le rôle du président en vue d’une éventuelle médiation au cas où les partenaires en coalition au pouvoir en République Démocratique du Congo n’arrivent pas à aplanir leurs profondes divergences qui entrainent le pays dans un chaos aux conséquences terribles pour tout le continent.

Dans une lettre adressée à plusieurs Chefs d’Etat du continent et à l’ONU, l’ancien président de la RDC, Joseph Kabila a averti ses interlocuteurs que son successeur « a érigé sa propre volonté en règle qui gouverne la République et ne respecte ni loi du pays ni les clauses de l’accord signé, ce qui est susceptible de plonger le pays dans une crise aux conséquences incalculables ».

Un avertissement qui semble avoir trouvé un grand écho aux destinataires qui exercent en ce moment une pression très forte sur le président de la RDC qui se trouve dangereusement coincé après des consultations qualifiées de « scène de théâtre et de suicide individuel » par une journaliste Belge connue pour ses analyses méticuleuses sur la politique de la RDC.

LIRE aussi; RDC : Félix Tshisekedi prépare son mandat à l’Union africaine

 

 



Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :