lundi, janvier 18, 2021
Meurtre des experts de l’ONU au Kasaï: le BCNUDH apporte son appui financier aux avocats
Afrique

Meurtre des experts de l’ONU au Kasaï: le BCNUDH apporte son appui financier aux avocats


Les avocats qui assistent les personnes poursuivies pour le meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï ont reçu un appui financier du Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme (BCNUDH), a indiqué lundi 23 novembre le bâtonnier du Barreau du Kasaï-Central, Dominique Kambala, sans révéler le montant. Selon lui, il s’agit d’un témoignage de reconnaissance pour le travail qu’ils font.

Me Kambala demande alors aux avocats de prendre conscience de leur part de responsabilité dans ce dossier :

« (…) le procès est suivi à un haut niveau et que tout le monde attend le résultat, que justice soit rendue et que les avocats devaient prendre conscience de leur part de responsabilité dans la chaine pénale. »

/sites/default/files/2020-11/04._20201123-p-f-kanangaproces_experts_onu_appui_financier_du_bcnudh_aux_avocats-00.mp3

Les experts de l’ONU Michael Sharp et Zaida Catalan avaient été tués en mars 2017 dans la province du Kasaï-Central, alors qu’ils enquêtaient sur les violences qui déchiraient cette région du centre du pays. Le procès sur ce double meurtre a été ouvert le 5 juin 2017 devant le tribunal militaire de Kananga.

Le dossier est actuellement en instruction devant la cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental. Mais, ces derniers mois, ce procès n’a pas beaucoup avancé. Plusieurs audiences ont été reportées ou écourtées à cause de l’absence des avocats de la défense, qui réclament des indemnités au titre d’aide légale. Ce qui agace les prévenus, dont certains sont en détention depuis avril 2017.

 

 

 



Avec Radio Okapi

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.