lundi, janvier 18, 2021
Marcel Éloi Rahandi Chambrier:La «Grande gueule» s’est refermée
Gabon

Marcel Éloi Rahandi Chambrier:La «Grande gueule» s’est refermée


Libreville, Vendredi 27 Novembre 2020 (InfosGabon)-L’ancien président de l’Assemblée nationale est mort ce vendredi à Libreville à l’âge de 87 ans des suites de maladie.

La nouvelle de sa mort est tombée ce vendredi tel un couperet sur la scène politique gabonaise. Marcel Éloi Rahandi Chambrier a rendu l’âme ce vendredi à Libreville des suites de maladie. Cadre de la première heure du Parti démocratique gabonais (PDG) et ancien président de l’Assemblée nationale, celui que l’on appelait communément «Grande gueule» du fait de son franc-parler s’est éteint à 87 ans dans la clinique qui porte son nom. Pour des raisons de santé, il s’était éclipsé depuis quelque temps de l’espace public. La postérité garde de lui l’image d’un bâtisseur. «On retient de lui qu’il a laissé une des grandes infrastructures construites par un Gabonais, infrastructure qui a résisté et traversé des années malgré les aléas et qui aujourd’hui est un élément essentiel du dispositif sanitaire au Gabon. Très peu de gabonais ont construit de telles infrastructures de leurs mains et qui ont pu résister autant d’années. 50 ans plus tard, ça n’existe pas. Ce que les Bongo font s’écroulent au bout de 2-3 ans malgré tout l’argent qu’ils ont. La clinique Chambrier a tenu 50 ans et c’est une structure sanitaire de référence. Ce n’est pas rien», souligne un journaliste.

Marcel Éloi Rahandi Chambrier lègue également à la postérité une descendance qui ferait des envieux. «Ses enfants n’accèdent pas aux postes en étant des tonneaux vides parce qu’ils sont simplement ses enfants», souligne Laure Patricia Manevy, journaliste du mensuel La Nouvelle République. En 2009, cet animal politique qui a transcendé les intérêts égoïstes, a soutenu corps et âme, contre vents et marrées la candidature du chef de l’Etat en 2009.  «Leur soutien à Ali Bongo en 2009 est un raté monumental qui entache totalement sa carrière politique. Au regard de cette soumission aux Bongo et de ce soutien aveugle à un homme qui va plonger le pays dans la faillite comme aujourd’hui, on peut dire que ces gens qui l’ont soutenu n’avaient aucune lecture de la situation, n’avait aucune vision pour le pays. Comment en sont-ils arrivés là puisqu’Ali Bongo n’était pas quelqu’un d’inconnu eux», se souvient un homme des médias.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright InfosGabon



Avec Info Gabon

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.