lundi, janvier 18, 2021
Afrique

Le Tchad célèbre la 62ème année de la proclamation de la République avec la prière


Le Marechal du Tchad Idriss Deby Itno a présidé la célébration de la 11ème édition de la journée de la prière pour la paix et la cohabitation pacifique et la concorde nationale organisée par la plate-forme interprofessionnelle, ce samedi 28 novembre 2020 au palais du 15 janvier de N’Djamena.

Célébré tous les 28 novembre par les trois confessions religieuses groupés en plate-forme interconfessionnelle, la célébration de la journée de la prière pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale est à sa 11ème édition. Cette édition est placée sous le thème : ‘’Croyants, soyons confiants en Dieu et œuvrons pour une société solidaire’’. Célébrée tous les ans à la date de la proclamation de la République, l’édition de 2020 se particularise par une innovation qui consiste à promouvoir des séances des échanges et de brassage entre les Tchadiens.

Le coordonnateur de la plateforme interconfessionnelle Abbé Guelbé Romain au peuple tchadien d’être tolérant. Il invite les tchadiens à lire Romain 12 :9-21.

Pour Mon seigneur Edmond Djitangar, le leader religieux de la confession catholique, célébrer cette journée est un acte de foi. Il invite lest Tchadiens à ne pas douter de l’efficacité de cette journée de prière, dont les résultats sont énormes. « Aujourd’hui, beaucoup des Tchadiens doutent des résultats de cette journée de la prière. Ils ironisent en disant que le seul résultat est le brassage entre les leaders des trois confessions religieuses. A ceux-là je dirais oui. S’il y a brassage entre les leaders, c’est déjà une réussite, car les leaders enseignent l’exemple », assure-t-il.

Edmond Djitanger appelle les leaders de la société civile à se joindre à la plate-forme interconfessionnelle pour la paix au Tchad. « Si vous êtes attentif à l’histoire et au chemin parcouru qui a abouti à cette célébration, il y a des résultats positifs. J’invite les leaders de la société civile à se joindre à la plate-forme pour être solidaire à la lutte pour une cohabitation pacifique. Car Dieu n’exauce pas les prières même avec les sacrifices, si les cœurs sont remplis de haine », précise l’évêque.

Pour lui, si les Tchadiens veulent un changement, il faut qu’ils déchargent leurs cœurs des haines qui les enveloppent.

Pour le maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, les Tchadiens doivent regarder l’avenir. Il n’est pas question de diviser les Tchadiens pour chercher à les faire retomber dans une période sombre. Car, selon lui, les tchadiens qui ont vécu les périodes sombres du Tchadiens connaissent les conséquences et ne souhaitent plus jamais retomber dedans. Raison pour laquelle cette journée de prière a été initiée. « S’il y a encore des Tchadiens qui ne croient pas aux résultats et à l’efficacité de la journée de prière pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale, c’est qu’ils ne croient en aucune religion du Tchad », relate le Maréchale Deby.

Miguerta Djiraingué



Avec LePaysTchad

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.