lundi, janvier 18, 2021
Kwango : la zone de santé de Kenge enregistre 27 cas d’une maladie semblable au Chikungunya
Afrique

Kwango : la zone de santé de Kenge enregistre 27 cas d’une maladie semblable au Chikungunya


Le chef de division provinciale de la santé du Kwango, Dr Aimé Kayolo, suspecte l’apparition d’une pathologie virale appelée Chikungunya dans la zone de santé de Kenge. Dans une déclaration faite vendredi 27 novembre, il affirme que 27 cas ont déjà été enregistrés et 5 échantillons sont envoyés à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) pour analyse.

Dr Aimé Kayolo indique que cette maladie se manifeste par des douleurs musculaires avec prédominance au niveau des membres inférieurs empêchant ainsi le malade de marcher.

« Le malade a la fièvre, il a le manque d’appétit, donc disons, il est vraiment mal. C’est la troisième semaine depuis que la maladie est apparue. Alors, le cumul est de 27 cas », a-t-il ajouté.

Dr Aimé Kayolo fait savoir que pour cette pathologie virale, on ne soigne que des signes et symptômes.

« Nous avons prélevé cinq échantillons, nous avons envoyé à l’INRB, pour lesquels nous n’avons pas encore des résultats. Nous avons donc dans la zone de santé de Kenge, il y a deux aires qui sont concernées, aire de santé barrière et aire de santé CBCO », poursuit-il.

Pour Dr Kayolo, l’assainissement du milieu s’avère important pour se prévenir de cette maladie, qui se transmet par la piqure du moustique appelé aèdes aegypti.

« Chikungunya c’est une maladie qui est due à une piqûre de moustique, la prévention c’est l’assainissement du milieu, donc il faut éviter des entassements, éviter de jeter tout n’importe où, éviter des flaques d’eau, ce qu’il faut c’est assainir le milieu, avoir l’endroit propre voilà tout », a-t-il conseillé.



Avec Radio Okapi

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.