lundi, janvier 25, 2021
Gabon : Pourquoi Jean Ping n’a pas publiquement présenté ses condoléances à Alexandre Barro Chambrier suite au décès de son père
Gabon

Gabon : Pourquoi Jean Ping n’a pas publiquement présenté ses condoléances à Alexandre Barro Chambrier suite au décès de son père


Jean Ping (de dos) saluant Alexandre Barro Chambrier en janvier 2018. Depuis les tensions n’ont cessé de s’accumuler entre les deux leaders de l’opposition © DR


Marcel Éloi Rahandi Chambrier est décédé vendredi 27 novembre. Pourtant toujours très prompt à utiliser ses réseaux sociaux pour présenter ses condoléances, Jean Ping s’est cette fois-ci abstenu. Voici pourquoi. 

Comme il en a pris l’habitude (Colette Moungueugui née Thardin, Jerry Rawlings pour les derniers), Jean Ping a une nouvelle fois présenté cette semaine ses condoléances sur les réseaux sociaux. Non à l’ex-président de l’Assemblée nationale, Marcel Éloi Rahandi Chambrier, qu’il a pourtant longtemps côtoyé, mais à… Diego Maradona dont il a tenu à honorer la mémoire.

« À travers le monde, des jeunes pleurent leur idole. Au-delà du football, (Diego Maradona) symbolisait la force du rêve et de la réussite pour tous, servie par le talent. Un tel symbole reste immortel », a-t-il écrit sur son compte Twitter ce mercredi. Il s’agit d’ailleurs de son dernier tweet.

Car depuis, plus rien. Pas un mot, en particulier, suite au décès survenu vendredi du patriarche de la famille Chambrier (lire notre article).

Pourquoi un tel silence ? La réponse est multiple comme l’explique un professeur en science politique de l’UOB, l’un des meilleurs connaisseurs de la vie politique au Gabon.

« Il faut distinguer ce qui relève de sa relation entre le père et le fils. Jean Ping n’a jamais pardonné à Marcel Éloi Rahandi Chambrier d’avoir pris fait et cause en 2016 pour Ali Bongo Ondimba contre lui lors de l’élection présidentielle de 2016. Il en a nourri une amertume et un ressentiment profonds. Ensuite, il n’est un secret pour personne que le fils du défunt, Alexandre Barro Chambrier, souhaite se présenter lors des prochaines élections sous l’étiquette de la Coalition pour la Nouvelle République en lieu et place de Jean Ping qu’il considère comme trop âgé pour tenter à nouveau sa chance », explique avec clarté l’universitaire.

Le silence observé par Jean Ping suite au décès de Marcel Éloi Rahandi Chambrier est en réalité tout sauf une omission. Elle est l’expression d’une lutte politique interne à l’opposition dont l’enjeu principal est la prochaine élection présidentielle prévue en 2023.





Avec LaLibreville

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.