lundi, janvier 18, 2021
Gabon : Entièrement rénovée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, l’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda) s’apprête à rouvrir ses portes
Gabon

Gabon : Entièrement rénovée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, l’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda) s’apprête à rouvrir ses portes


La Fondation Sylvia Bongo Ondimba a entièrement financé les travaux de réhabilitation de l’Eneda © DR


Alors que la rentrée scolaire 2020-2021 se profile, les travaux de réhabilitation de l’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda) de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, touchent à leur fin. Ils ont été entièrement financés sur fonds propres par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille. 

L’établissement spécialisé est donc fin prêt à accueillir de nouveau les élèves en cette rentrée scolaire 2020-2021, décalée en raison de l’épidémie de Covid-19. A la plus grande satisfaction des élèves et de leurs parents.

C’est la Fondation Sylvia Bongo Ondimba qui a financé l’intégralité des travaux de rénovation de l’Eneda. En septembre dernier, la première dame du Gabon était venu s’assurer sur le terrain de la bonne avancée des travaux.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’un programme développé par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba visant à favoriser l’inclusion sociale des personnes handicapées et à garantir leur autonomie à travers l’éducation et la formation.

« En l’espèce, ce programme consiste en un dispositif d’accompagnement personnalisé et adapté à la pathologie des élèves tout au long du traitement de leurs problèmes auditifs », explique un responsable de la Fondation qui précise que le partenariat avec l’Eneda remonte à 2013.

Une prise en charge à la fois pédagogique et matérielle

Une équipe pluridisciplinaire, mise à disposition par le ministère des Solidarités nationales, veille au développement global des enfants. L’équipe s’attèle à améliorer leur capacité auditive, de prononciation, de langage et d’écriture. Les élèves appareillés peuvent ainsi apprendre les sons liés à la sécurité routière, à l’expression de la nature, à l’écoute musicale, aux cris des animaux domestiques et sauvages.

Au-delà de la dimension pédagogique, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille prend en charge les aspects matériels, comme les appareils auditifs qui coutent extrêmement chers à acheter et entretenir. En 2019, 14 enfants appareillés ont ainsi bénéficié d’un contrôle des aides auditives auprès du fournisseur pour réviser et vérifier le fonctionnement des aides auditives.



Avec LaLibreville

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.