Dette intérieure: Les  8 milliards de FCFA du Conseil d’État à une entreprise révélés !
Afrique

Dette intérieure: Les 8 milliards de FCFA du Conseil d’État à une entreprise révélés !


Dette intérieure: Les  8 milliards de FCFA du Conseil d’État à une entreprise révélés !

Une entreprise qui sollicitait un paiement de 800 millions au titre d’une supposée créance a fait un recours devant le Conseil d’État et a fini par obtenir un dédommagement de plus de 8 milliards de francs CFA, c’est-à-dire, dix fois le montant initialement revendiqué.

Le porte-parole de la présidence de la République a fait cette révélation vendredi 13 novembre dans un entretien au journal le quotidien L’Union mais sans présenter les facteurs utilisés par le conseil d’Etat qui ont sous-tendu cette décision. Le montant payé a été de loin supérieur à la somme réclamée à la base.  

Au lieu des 800 millions de francs CFA initialement prévus pour le règlement d’une dette de l’État à l’endroit d’une entreprise locale, le Conseil d’État a permis à celle-ci de se faire payer pour plus de 8 milliards de FCFA au final, grâce au concours du Conseil d’État.

Jessy Ella Ekogha assure que cette histoire est loin d’être la seule du genre découverte par la taskforce sur la dette intérieure de l’État depuis le début de son audit après sa mise en place en juin dernier. «Des exemples aussi aberrants et révoltants que celui-ci, vous en avez à foison», confie le porte-parole de la présidence de la République, qui annonce un renforcement du dispositif institutionnel, avec le durcissement des procédures et des contrôles sur le terrain.

D’après lui, les autorités gabonaises envisageraient la réhabilitation de la Direction générale des marchés publics (DGMP) dont le fonctionnement devrait être amélioré, le renforcement de l’Agence nationale d’investigation financière (ANIF) et la création de l’Agence nationale de vérification et d’audit dont le projet est actuellement en examen au Parlement, défendue récemment au Sénat par Denise Mekam’ne, la ministre d’État aux Relations avec les institutions constitutionnelles.

A noter que de 370 milliards de FCFA il y a quelques semaines, le montant des créances douteuses annulées par la taskforce sur la dette intérieure, car injustifiées, est passé à environ 440 milliards de FCFA à ce jour.

  Dette intérieure : Règlement des créances des entreprises gabonaises le 15 octobre prochain

 

 



Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.