lundi, janvier 25, 2021
Congo/Commémoration : Célébration du 62ème anniversaire de la République du Congo
Afrique

Congo/Commémoration : Célébration du 62ème anniversaire de la République du Congo



Congo/Commémoration : Célébration du 62ème anniversaire de la République du Congo

BRAZZAVILLE, 30 NOV (ACI) – La République du Congo, sous le patronage du Chef de l’Etat, M. Denis Sassou-N’Guesso, a commémoré, le 28 novembre dans la ville capitale, le 62ème anniversaire de sa proclamation en tant que République du Congo-Brazzaville, le 28 novembre 1958 par le pays colonisateur, la France.

A l’occasion de cette célébration organisée à la place de la ‘’République’’, ex-Rond-point ‘’Centre culturel français’’ (Ccf), les différentes personnalités politiques, administratives, militaires et le corps constitué, présents à cette commémoration, ont assisté à la levée du drapeau national, suivie de l’exécution de l’hymne nationale ‘’La Congolaise’’.

Au cours de cette cérémonie, dix élèves du lycée d’excellence de la ‘’Révolution’’ de Brazzaville, dont cinq filles et cinq garçons, ont déclamé dix leçons de sagesse signées du Président de la République. Ces leçons ont été tirées des prises de parole de ce dernier, notamment des interviews, des discours et des propos tenus au cours des rencontres citoyennes et autres.

«Certain veulent vivre au frais de l’Etat, mais tout le monde oublie que l’Etat vit au frais de chacun», « C’est par le bien faire que se crée le bien-être», «L’eau de la source perd de sa limpidité dès qu’elle devient vagabonde», «On n’échappe pas à la noyade en s’accrochant à la queue d’un crocodile», «Si le vent ne souffle pas, les feuilles ne s’agitent pas», «Ne cherche pas à tenir le serpent avec la main d’autrui», telles ont été entre autres ces paroles.

A l’issue de cette cérémonie, le vice-président de l’Assemblée nationale, M. Léon Alfred Opimbat, a dit que 62 ans après, le Congo vit le progrès tel qu’il est édicté dans sa devise, ‘’Unité, Travail, Progrès’’. «On ne peut pas dire que 62 ans après, nous soyons au même niveau qu’en 1958. Certes, il y a encore un niveau à parcourir», a-t-il poursuivi.

Pour lui, la construction nationale découle des hommes. «L’appel qui a été lancé autour de l’unité et la paix est un élément important pour que nous puissions nous convenir à ce que sans ces valeurs, nous ne pouvons pas faire avancer notre pays», a-t-il ajouté.

En 62 ans, sur les plans politique, économique et socioculturel, a dit M. Opimbat, les choses ont subi une évolution, notamment sur le plan politique avec la démocratie, voie pour lequel le pays a opté.

Pour sa part, le secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales, M. Séphace Germain Ewangui, a déclaré qu’il y a des dates majeures qui ne peuvent pas passer inaperçues. A l’occasion de cette commémoration, a-t-il poursuivi, les différentes institutions et les composantes sociales se sont réunies autour du Président de la République par le biais d’un certain nombre de symboles du pays, ceux de se souvenir d’abord de cette date et de se remémorer les valeurs de la République.

«C’est l’occasion pour les uns et les autres de réaffirmer leur engagement, leur mobilisation pour que nous puissions toujours aller dans le sens d’atteindre les objectifs que s’étaient donnés les pères fondateurs de notre pays. Les valeurs de la République sont l’unité de la nation et la paix qui ont pour conséquence le progrès», a-t-il dit.

A son avis, la république ne se construit pas et n’avance pas à partir des efforts d’une seule composante. Il y a d’abord les autorités publiques qui travaillent pour le bien-être des populations. Celles-ci, organisées à travers un certain nombre de structures et d’organisations particulières, doivent soutenir les efforts des autorités afin de les combler dans une certaine mesure pour pallier les insuffisances des pouvoirs publics. (ACI/Blanchard Boté)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.