lundi, janvier 18, 2021
Congo/Agriculture : Des producteurs sollicitent un accompagnement pour atteindre l’autosuffisance alimentaire
Afrique

Congo/Agriculture : Des producteurs sollicitent un accompagnement pour atteindre l’autosuffisance alimentaire



Congo/Agriculture : Des producteurs sollicitent un accompagnement pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

BRAZZAVILLE, 28 NOV (ACI) – Les groupements des producteurs agricoles des zones nord et sud de Brazzaville ont sollicité, le 27 novembre dans la capitale congolaise, l’appui technique et financier du ministère en charge de l’Agriculture, en vue de permettre au Congo  de lutter pour l’autosuffisance alimentaire.

Au cours d’un entretien accordé à l’Aci, ces groupements ont déploré, entre autres, l’insuffisance d’espace, le manque de formation des agriculteurs et le manque d’eau dans leurs différents sites.

A cette occasion, le président du groupement des maraîchers ‘’Bio et transformation’’ de Kintélé, M. Marcel Matassa, a souligné la nécessité d’augmenter la productivité en dépit des difficultés auxquelles ils sont confrontés. «Il nous manque les engrais naturels, car c’est cela la base de notre agriculture», a-t-il dit.

«Nous avons également besoin d’un appui logistique, dont les moyens roulant. Nous n’avons pas aussi de sites appropriés, alors que nous sommes nombreux à pratiquer l’agriculture dans le site de Kintélé», a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le trésorier du groupement des maraîchers ‘’Terre et vie’’ du site ‘’Agri Congo’’, M. Dieudonné Bazebibouta, a suggéré aux cadres du ministère en charge de l’Agriculture de faire souvent des descentes pour connaître les besoins des agriculteurs. «Les responsables du secteur de l’agriculture ne devraient pas s’asseoir dans les bureaux», a-t-il estimé.

Aussi, il a fait savoir que la flambée des prix des produits alimentaires dans les marchés est souvent observée parce qu’il y a moins de producteurs et plus de consommateurs, raison pour laquelle il est nécessaire de cultiver davantage.

«Nous n’avons pas assez de fermes pour nous approvisionner en fumier de volaille. Il nous manque de l’eau et il nous faut encore plus d’espace», a-t-il conclu. (ACI/Grace Dinzebi)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.