lundi, avril 19, 2021
GabonOctobre roseLes cas suspects mieux pris en charge - Gabon/Octobre rose:Les cas suspects mieux pris en charge
Gabon

Gabon/Octobre rose:Les cas suspects mieux pris en charge


Libreville, Lundi 5 Octobre 2020 (Infos Gabon)-Dans le cadre de la 7e édition de la campagne de prévention et de sensibilisation contre les cancers du col de l’utérus et du sein, le gouvernement et la Fondation Sylvia Bongo Ondimba ont créé un circuit de référence pour les femmes présentant des lésions cancéreuses.

Les
femmes de l’arrière-pays dépistées positives aux cancers du col de l’utérus et
du sein ne seront plus abandonnées à elles-mêmes comme elles l’ont été au cours
des six dernières éditions d’«Octobre rose». Dans le cadre de la 7e
édition prévu ce mois, elles seront mieux prises en compte. Le gouvernement de
la République avec le concours de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba et de  la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie
sociale (Cnamgs) a décidé de rectifier le tir et d’assurer une meilleure prise
en charge de celles qui présenteront des lésions cancéreuses.

Grâce à la mise en place d’un circuit de référence des cas suspects, celles en provenance des provinces de l’Estuaire, du Haut Ogooué et de l’Ogooué Lolo seront conduites au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Alors que celles des patientes originaires des provinces du Moyen Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga, seront dirigées au Centre hospitalier universitaire d’Owendo. Tandis que leurs sœurs de l’Ogooué Ivindo, de l’Ogooué Maritime et du Woleu-Ntem seront accueillies au Centre hospitalier universitaire mère et enfant fondation Jeanne Ebori. Au ministère de la Santé, l’on explique que l’objectif visé est «de ne plus laisser les femmes qui seront dépistées positives ou suspectées d’avoir des lésions cancéreuses abandonnées à leur sort comme par le passé une fois à Libreville».

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon



Avec Info Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :