jeudi, janvier 21, 2021
Congo/Recherche Scientifique : Bientôt la transformation du manioc et d’igname de Gamboma en pain
Afrique

Congo/Recherche Scientifique : Bientôt la transformation du manioc et d’igname de Gamboma en pain



Congo/Recherche Scientifique : Bientôt la transformation du manioc et d’igname de Gamboma en pain

Brazzaville, 21 OCT (ACI) – Le directeur du Centre de recherche et d’initiation des projets de technologie (Cript), M. Michel Dzondo Gadet, et le directeur de la société “Le Badila”, M. Roger Kwama, ont signé le 20 octobre à Brazzaville, un accord cadre de partenariat, afin de panifier le manioc et l’igname de Gamboma.

La signature de cet accord s’est faite sous le patronage du directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Jean Boukono. A cette occasion, M. Kwama a dit qu’il est bon pour les africains de se tourner vers les produits du terroir, à l’instar du manioc et de l’igname qui font partie des rares produits plantés un peu partout sur le continent.

«C’est un rêve d’enfant de pouvoir faire du pain avec du manioc. C’est une vraie satisfaction de voir ce produit servir à quelque chose», a-t-il fait savoir. Par ailleurs, il a souligné que l’une  des phases les plus importantes sera celle de la commercialisation. En effet, les populations seront sceptiques de consommer du pain fait à partir du manioc.

Selon lui, à cette étape, les deux parties devront s’unir pour montrer aux compatriotes le bien fait de ce produit fabriqué à base de manioc qui ne contient pas de gluten, contrairement à la farine de blé ou de froment qui en contiennent.

De son côté, le directeur du Cript s’est dit fier de voir un congolais s’approprier la technologie des congolais pour le bien-être du peuple congolais.

L’accord cadre de partenariat signé aura une durée de cinq ans, a-t-on fait savoir. Il permettra aux deux structures de s’engager à respecter et à soutenir le droit à la propriété intellectuelle attribuée à l’institution de recherche. Concernant les bénéfices générés par l’utilisation du brevet, ceux-ci feront l’objet d’un partage selon une clé de répartition conventionnelle.

Dans cet accord, le Cript s’engage à octroyer le droit d’utilisation des procédés de fabrication de certains produits alimentaires conçus au Cript, à accompagner la société ‘’Le Badila’’ dans l’élaboration de certains produits élaborés au Cript, ce pour réaliser un suivi sur le terrain, en vue d’éventuelles améliorations et/ou de l’optimisation.

Quant à la société “Le Badila”, elle prend l’engagement d’accepter d’utiliser, selon les règles de l’art, les procédés du Cript avec les coûts y afférents, de vulgariser et de commercialiser certains produits conçus par le Cript et d’accepter les suivi ainsi que les améliorations apportées aux différents produits par les chercheurs du centre du Cript. (ACI/Berninie Dédé Massamba)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.