dimanche, février 28, 2021
Congo/Covid-19 : Lancement de l’enquête nationale Séro-épidémiologique sur l’infection
Afrique

Congo/Covid-19 : Lancement de l’enquête nationale Séro-épidémiologique sur l’infection



Congo/Covid-19 : Lancement de l’enquête nationale Séro-épidémiologique sur l’infection

BRAZZAVILLE, 21 OCT (ACI) – La ministre de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Mme Jacqueline Lydia Mikolo, a procédé, le 20 octobre à Brazzaville, au lancement de l’enquête nationale Séro-épidémiologique sur l’infection à coronavirus (Covid-19) au Congo.

Cette enquête nationale vise à amener le gouvernement à comprendre les vraies raisons de la décroissance drastique de la pandémie à coronavirus au sein de la population congolaise après la déclaration de cette maladie, le 14 mars 2020 dans le pays.

Congo/Covid-19 : Lancement de l’enquête nationale Séro-épidémiologique sur l’infection
La ministre de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Mme Jacqueline Lydia Mikolo, prononçant son discours

Au Congo, a dit Mme Mikolo, plus de 90% des cas de Covid-19 ne présentent pas les signes de la maladie. Pour cela, a-t-elle poursuivi, il est important d’identifier les personnes infectées et de déterminer le statut immunitaire des individus, afin de réduire le risque de propagation du virus et de protéger les groupes à risque.

Toutes les tranches d’âges, a-t-elle dit, seront concernées dans cette étude. Au moins 800 ménages, dans 50 zones de dénombrement issues du recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) de 2007, seront concernés par cette enquête.

Au maximum 288 ménages seront enquêtés à Brazzaville, 192 à Pointe-Noire, 32 dans les départements du Niari, des Plateaux et de la Likouala ; 34 ménages dans les départements de la Bouenza, du Koulilou, du Pool, de la Lékoumou, de la Cuvette, de la Cuvette-Ouest et de la Sangha.

Selon elle, les résultats de cette étude sérologique, qui revêt une importance épidémiologique très attendue par les instances de la riposte, permettront de guider leur action et d’éclairer davantage les décisions de santé publique dans le pays.

Ainsi, elle a sollicité l’adhésion des ménages qui seront sélectionnés au hasard pour la collecte des échantillons à soumettre au test de la Covid-19.

Dans son discours de lancement, Mme Mikolo a exhorté les directeurs départementaux des soins et de service de santé et les médecins-chefs de district à bien sensibiliser la population pour que cette étude prévue pour les 12 départements du pays, du 26 octobre au 30 novembre 2020, connaisse une réussite totale.

Intervenant à cette cérémonie de lancement de cette enquête, le représentent de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Congo, M. Lucien Manga, a félicité les autorités nationales de la façon dont la pandémie est actuellement gérée dans le pays.

La République du Congo est l’un des rares pays qui ont simultanément mis en place toutes les mesures préconisées au moment où la pandémie a commencé pour en atténuer les effets, a-t-il déclaré. «Cela a apporté des fruits, même si quelques cas sont encore observés. Dans ce pays, nous avons assisté à une décroissance importante de la maladie, comme il en est le cas un peu partout en Afrique», a-t-il fait savoir.

Au Congo, le taux de positivité de cette maladie tourne autour de 2%, a-t-on rappelé. (ACI/Blanchard Boté)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.