jeudi, octobre 22, 2020
Banque : BGFIBank Europe à son tour notée AA+ et A1 par Bloomfield Investment Corporation
Gabon

Banque : BGFIBank Europe à son tour notée AA+ et A1 par Bloomfield Investment Corporation


Banque : BGFIBank Europe à son tour notée AA+ et A1 par Bloomfield Investment Corporation
Francesco De Musso, le directeur général de BGFIBank Europe, et Stanislas Zeze, le PDG de Bloomfield Investment Corporation en ce mois de septembre 2020 à Paris © DR


Au terme d’un audit indépendant portant sur sa gouvernance et sa solidité financière, BGFIBank Europe, le hub du groupe bancaire panafricain à l’international, s’est vue décerner les notes la note AA+ et A1 par l’agence de notation Bloomfield Investment Corporation. Il y a une dizaine de jours, la filiale gabonaise de ce qui constitue le premier établissement financier en Afrique centrale avait elle aussi reçue la même notation. Un précieux sésame en cette période de crise due au Covid-19 qui met à rude épreuve le système bancaire. 

L’agence de notation financière Bloomfield Investment Corporation a rendu son rapport à BGFIBank Europe lors d’un meeting par visioconférence auquel participaient notamment le PDG du Groupe BGFIBank, Henri-Claude Oyima, et le directeur général de BGFIBank Europe, Francesco de Musso.

Basée sur une évaluation rigoureuse portant sur la période de 2015 à 2019, les notes obtenues AA+ à long terme et A1 à court terme « sont une véritable satisfaction », selon un responsable de la filiale Europe de la banque d’origine gabonaise. Une note qui, à long terme, correspond, sur l’échelle de notation en devises de l’agence, à la note BBB- (note d’investissement), avec une perspective stable.

C’est la seconde fois en l’espace de deux semaines qu’une filiale du groupe BGFIBank obtient pareille notation. Déjà début septembre, sa filiale gabonaise s’était vu créditer des mêmes notes (lire notre article).

S’agissant de BGFIBank Europe, le rapport de Bloomfield relève que le modèle économique, seule filiale du groupe basée hors d’Afrique – dont elle constitue le hub à l’international – a progressivement mais sensiblement évolué depuis sa création en 2009 jusqu’à aujourd’hui. En effet, d’un modèle marqué par la prédominance du Groupe (autant en termes de ressources que d’affaires apportées), avec une activité centrée sur l’escompte de traites avalisées, la banque a progressivement évolué vers un modèle basé sur le financement transactionnel, avec une baisse de la dépendance aux ressources du Groupe.

Cette transformation s’est notamment faite à la faveur des changements exogènes, dont la baisse des cours du pétrole et des matières premières (entraînant la réduction des ressources en provenance des filiales sœurs) et le durcissement de la réglementation des changes dans la zone CEMAC notamment.

La mise en application de sa stratégie, adossée sur le développement de la signature ainsi que des financements, a permis de générer un PNB en hausse significative, passant de 5 millions d’euros en 2015 à 13 millions d’euros en 2019. Après un résultat déficitaire en 2015, la banque enregistre un résultat net en amélioration progressive, qui s’établit à 3,3 millions d’euros en 2019.

Le rapport relève observe que ces performances sont entretenues par une vitalité de son action commerciale, une exploitation optimale de son réseau clientèle obtenu grâce aux synergies avec ses filiales sœurs en Afrique et la constitution d’un réseau de correspondants.

Ces actions commerciales sont par ailleurs soutenues par le renforcement du cadre de gestion des risques, à travers l’élaboration et l’actualisation régulière d’une politique d’appétence aux risques et d’une cartographie des risques, qui ont permis la réduction du coût du risque de 5,5 millions d’euros en 2015 à 0,87 millions d’euros en 2019, soit 1,1% du portefeuille clientèle.

Le rapport fait par ailleurs observer que, pour lever la contrainte liée au recul des liquidités en provenance du Groupe, BGFIBank Europe a orienté ainsi sa stratégie de refinancement vers les ressources de la clientèle, grâce à l’extension de son agrément obtenu en 2015. La part de ressources du Groupe s’est ainsi affaissée de 61% des ressources collectées en 2015 à 30% en 2019.

Le soutien de la holding BGFI Holding Corporation, actionnaire unique, est acquis à BGFIBank Europe, en raison de son importance dans la stratégie du Groupe.

La poursuite du développement des activités de la banque devrait se poursuivre sur le moyen et long terme, au regard du potentiel existant en termes de commerce international entre l’Afrique et l’Europe, et de l’expertise acquise à ce sujet par BGFIBank Europe.

Point important : les résultats de la banque à fin juin 2020 indiquent une bonne résilience de l’établissement dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19 et une récession globale des économies.

De bonne augure en somme pour la filiale Europe du premier groupe bancaire en zone CEMAC.



Avec LaLibreville

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.