dimanche, septembre 20, 2020
Gabon

Baisse du prix des médicaments : L’Aganor fait « mentir » Rose Christiane Ossouka Raponda



Baisse du prix des médicaments : L’Aganor fait « mentir » Rose Christiane Ossouka Raponda

DIG/ Alors que le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, annonçait, le 4 septembre 2020, lors de sa déclaration de politique générale, la volonté du gouvernement de baisser de 30 % le prix des médicaments, c’est bien l’effet contraire qui pourrait se produire.

En réunion le mercredi 9 septembre 2020, le syndicat des pharmaciens du Gabon a menacé d’augmenter le prix des médicaments sur toute l’étendue du Gabon en raison de l’application de l’arrêté n° n°1080-20/MTCPMEI/MEF du 16 juillet 2020 pris par l’agence gabonaise de normalisation (AGANOR), qui va les contraindre à une nouvelle évaluation payante des commandes de médicaments à l’entrée du Gabon.

L’arrêté dont l’entrée en vigueur était attendu pour le 16 août 2020 fixe les conditions d’application de l’évaluation de la conformité aux normes des produits et l’entrée en vigueur des contrôles, via le Programme gabonais d’évaluation de la conformité (Progec). Il impose un certificat de conformité (CdC) établi par l’Aganor à toute personne qui importe le médicament.

Or, au ministère de la Santé il existe bel et bien une agence dite « du médicament » qui effectue les contrôles et délivre les certificats de conformité. L’Ordre des pharmaciens juge donc « de trop » la sortie de l’Aganor.

«Ce nouveau fait aura un impact sur le prix des médicaments. Le prix des médicaments pourra augmenter», a prévenu Grâce Nze Nkoure.

Du côté de l’Aganor, on justifie la mise en place de cette mesure par le souci de protéger « la santé et la sécurité des consommateurs contre tout produit dangereux non conforme aux normes ou contrefait ».

DY



Avec Direct Infos Gabon

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.