dimanche, septembre 27, 2020
Gabon

Guy-Patrick Obiang Ndong, les sapeurs-pompiers de Libreville, Prisca Koho Nlend, Jean Ping, Jean-François Ntoutoume Emane, Pizolub… Les tops et les flops cette semaine au Gabon


Guy-Patrick Obiang Ndong, les sapeurs-pompiers de Libreville, Prisca Koho Nlend, Jean Ping, Jean-François Ntoutoume Emane, Pizolub… Les tops et les flops cette semaine au Gabon
La France Insoumise, pourtant traditionnel soutien de Jean Ping, ne donne pas chère de la peau du vieil opposant lors de la prochaine élection présidentielle de 2023 © DR


Qui s’est positivement distingué cette semaine au Gabon ? Qui s’est, à l’inverse, négativement illustré ? Nous avons sondé une trentaine de personnalités de toutes sensibilités, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Voici leur réponse. 

LES TOPS 

Le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong. L’ex-porte-parole du Copil et désormais ministre de la Santé s’est félicité cette semaine du recul de l’épidémie de Covid-19 au Gabon. Le nombre de tests en est en hausse, le nombre de cas actifs en baisse et le nombre de décès liés au virus stagne. Qui plus est, cette semaine, le ministre a annoncé, aux côtés du Directeur à l’Environnement et au Cadre de vie, Yannick Ongonwou Sonnet, l’élaboration d’un plan destiné à mieux gérer les déchets biomédicaux dans un souci à la fois de sécurité sanitaire et de protection de l’environnement (lire notre article).

Les sapeurs-pompiers de Libreville. Grâce à leur professionnalisme, le spectaculaire incendie qui s’est déclaré aux abords du Stade omnisports Omar Bongo dans le 3ème arrondissement de la capitale a été réprimé en quelques heures. L’auteur des faits, qui avait mis le feu à des broussailles alentours, a lui été appréhendé (lire notre article).

Prisca Koho Nlend. Le ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Koho, épouse Nlend a annoncé cette semaine que l’ONUSIDA a dégagé une enveloppe d’environ 83 millions de FCFA (150 000 dollars) pour sensibiliser contre le SIDA d’ici fin 2020 dans 3 provinces du pays. Après avoir longtemps accaparé l’attention, le Covid-19 n’est donc plus l’objet exclusif de l’attention des autorités sanitaires. Un nouveau signe de la normalisation de la situation (lire notre article).

LES FLOPS

Jean Ping. Dans une interview donnée cette semaine au journal La Loupe le conseiller Afrique de Jean-Luc Mélenchon, Patrice Finel, a estimé que pas plus Ping qu’un autre au sein de l’opposition n’était en mesure de remporter l’élection présidentielle de 2023. « L’opposition politique paraît atone, marginalisée et a des difficultés à s’unir », a cinglé ce proche du président de La France Insoumise (lire notre article).

Jean-François Ntoutoume Emane. Donné pour mort sur les réseaux sociaux et certains médias en ligne, l’ancien premier ministre, âgé de 80 ans, est rentré cette semaine à Libreville. Il séjournait depuis lors dans le Woleu-Ntem où il avait choisi de passer la période de confinement. Reste que son étoile a beaucoup pâli et que son influence sur la vie politique du pays est désormais très réduite (lire notre article).

Pizolub. Créée en 1978, cette société, spécialisée dans la fabrication de fûts métalliques et bidons en plastiques, le conditionnement d’huiles de graissage et de lubrifiants automobiles et industriels, est aujourd’hui au bord de la faillite. Une réunion de la dernière chance a eu lieu cette semaine avec le ministre du Pétrole, Vincent de Paul Massassa, pour tenter de trouver une solution et sauver l’entreprise et les emplois.



Avec LaLibreville

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.