dimanche, septembre 20, 2020
Afrique

Congo/Économie : Validation du plan stratégique de la réforme des finances publiques



Congo/Économie : Validation du plan stratégique de la réforme des finances publiques

BRAZZAVILLE, 06 AOÛT (ACI) – Les participants à l’atelier de validation du Plan stratégique de la réforme des finances publiques ont approuvé, le 5 août à Brazzaville, ledit plan stratégique après des amendements, au cours d’une séance d’échange et de formation.

Cette stratégie, dont les objectifs refléteront une ambition à la mesure de l’enjeu du pays, bénéficie d’une mission d’assistance technique pour son élaboration, grâce à l’appui financier de la Banque mondiale par l’entremise du Projet de réformes intégrées du secteur public (Prisp).

Ce plan stratégique de pilotage des réformes des finances publiques 2020-2029, a indiqué à l’ouverture de cet atelier, le ministre délégué au budget, M. Ludovic Ganongo, s’inscrit dans la suite du rapport sur le diagnostic du système de gestion des finances publiques, validé en atelier en septembre 2019.

Ce rapport, a-t-il poursuivi, regroupe l’ensemble des acteurs institutionnels du cycle budgétaire et a permis au pays de se doter d’une vision claire et précise des orientations et axes stratégiques à définir pour la mise en œuvre des différentes actions.

Selon lui, l’assainissement du système de gestion financière du Congo se fait autour de quatre enjeux majeurs, à savoir la mise aux normes internationales de leurs finances publiques, la sécurité de la mobilisation des ressources, la maîtrise de la dette publique et la promotion de l’efficience et de la transparence, conformément aux orientations du Plan national de développement (Pnd) ainsi qu’aux exigences du marché et des partenaires extérieurs.

C’est cette logique, a-t-il dit, qui explique la volonté du gouvernement de doter le pays d’un cadre stratégique de pilotage plus englobant, dépassant le cadre sectoriel limité au seul ministère des finances, tel que défini en 2017, après l’atelier de diagnostic de l’organisation et du fonctionnement des administrations sous tutelle.

«A l’horizon 2029, nous envisageons un changement radical dans la manière de gérer les finances publiques. Ce changement va permettre une amélioration de la manière de dépenser les fonds publics pour offrir des services de qualité aux citoyens», a déclaré le consultant de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), M. Rufin Baghana.

A son avis, le paradigme important qui sera retenu dans le cadre de cette réforme est le changement du mode de gestion, appelé ‘’budget de moyen au budget programme’’. Pour cette stratégie, a-t-il dit, les acteurs financiers à divers niveaux sont responsables de la gestion des fonds.

«Ici, on donne plus de responsabilité aux acteurs et, en même temps, on leur demande plus de reddition des comptes. C’est ce qu’on appelle la budgétisation axée sur le résultat», a-t-il fait savoir. (ACI/Blanchard Boté)



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.