dimanche, septembre 20, 2020
Chronique du Gabon : 10% du budget 2020 consacré à finir le Palais marocain d’Ali Bongo
Le couple présidentiel Sylvia et Ali Bongo Ondimba
ActualitéBasta !

Chronique du Gabon : 10% du budget 2020 consacré à finir le Palais marocain d’Ali Bongo

10% du budget de l’état Gabonais pour l’année 2020, soit 10%  d’une somme d’à peu près de 304 milliards de francs-CFA, serait consacrée à la finition, à l’embellissement et à l’équipement du futur palais à Marrakech au Maroc, du couple présidentiel du Gabon, a-t-on appris d’une source bien informée.

Chronique du Gabon : 10% du budget 2020 consacré à finir le Palais marocain d’Ali Bongo
Le couple présidentiel Sylvia et Ali Bongo Ondimba

 

Vie privée et vie publique étroitement liées, le mélange des genres

Dans un article paru le 17 août 2020 dans « Africa Intelligence » et concernant le Gabon. On a appris que le terrain donné au président gabonais à titre personnel par le roi Mohammed VI du Maroc depuis 10 ans, que ce dernier, qui avait entrepris  de construire dessus une résidence depuis quelques années, allait enfin finir les travaux. Mais ce que le commun des Gabonais ignorait, et selon une source aux premières loge au sein du sérail. Sur ordre de la présidence de la République, près de 304 milliards de francs-CFA, soit 10% de la somme issue du projet de loi de Finances rectificative du le 12 juin 2020, et arrêté à 3 047,1 milliards de francs-CFA, est consacrée à finir et à rendre agréable dans de brefs délais, le futur Palais marocain du couple Sylvia et Ali Bongo Ondimba.

Chronique du Gabon : 10% du budget 2020 consacré à finir le Palais marocain d’Ali Bongo
article paru le 17 août 2020 dans « Africa Intelligence »

 

La baby-sitter au plein pouvoir

A quel moment, le président Ali Bongo Ondimba a-t-il pris une telle décision ? –  Malgré la mise scène de faire filmer le président de loin et la propagande des médias officiels, tous ces tours de passe-passe ne font qu’accroitre les doutes sur les capacités du Chef Suprême des armées, Président Conseil supérieur de la Magistrature, Chef de l’Etat à conduire valable son pays . Également, chacun a pu constater lors du défilé du 17 aout 2020, qui s’est tenu au “Palais rénovation“, des quelques images furtives, on retient celles d’ un homme qui se déplaçait difficilement comme en 2019. Les séquelles dues à l’accident vasculaire cérébral du 24 octobre 2018 à Riyad en Arabie Saoudite, n’ont pas été effacées.

De ce fait, l’épouse du président et son fils, le coordinateur général des affaires présidentiel tirent les ficelles. Prééminence, en véritables maîtres du jeu politique, personne ne peut accéder à Monsieur Ali Bongo Ondimba sans passer par eux. Et si par malheur, ils ont des griefs contre vous, c’est impossible.

De la même manière, ils ont transmis le message suivant aux principaux collaborateurs du Chef de l’État : « Vous savez que le président se remet peu à peu de l’accident qui l’a frappé, par conséquent, pour le ménager et ne point l’encombrer de divers dossiers, ce qui peut remettre en cause sa guérison. Vous pouvez, pour tous les sujets, vous en référer au coordinateur des affaires présidentielles. » – Grâce à ce stratagème, ils ont le contrôle de tout.

Le futur palais marocain est-il un bien immobilier du Gabon ou du couple ?

Puisque le terrain est un don personnel du Roi du Maroc à son ami de toujours, Ali Bongo Ondimba et non à L’État du Gabon comme indiqué plus haut. logiquement,  pourquoi c’est le contribuable gabonais qui paie la fin des constructions du palais, son embellissement et son équipement, et non le couple qui est ultra riche. Sylvia et Ali Bongo Ondimba bénéficient de deux gros héritages. Du côté d’Ali, il y celui de feu d’Omar Bongo Ondimba, du côté de Sylvia bongo, celui de feu Édouard Pierre Valentin, à cela s’ajoute tout ce qui est soustrait au pays sous de multiples formes depuis plus de 10 ans. Ils auraient pu donc, par décence, mettre la main à la poche au moins cette fois.

L’inquiétude omniprésente 

Comment peut-on s’accaparer et jouer avec l’argent d’un pays avec une telle aisance ? – Pendant que le couple présidentiel se prépare aller profiter de son palais marocain, la nation sombre, l’inquiétude est omniprésente, l’emploi est devenu une denrée rare, les étudiants dénoncent le manque de moyen à l’université Omar Bongo, les bourses sont devenues un lointain souvenir du passé, le montant des allocations familiale frise le ridicule, des Gabonais appellent au secours de toute part, d’autres sont coincés au Maroc avec des cadavres des proches et ne peuvent rentrer au pays, etc.

Chacun ses priorités !

Énièmes dérives et décision hors de tout cadre réglementaire : aucun passage à l’Assemblée nationale ou au Sénat. Leurs obligés  et affidés qui sont Sosthène Ossoungou Ndibangoye (Budget), Franck Yann Koubdje (Directeur général de la Comptabilité publique) et Fabrice Andjoua Bongo Ondimba (Le directeur général du Budget et des Finances publiques (DGBFIP)), c’est le silence radio. Ceci dit, comme 70% du budget du Gabon n’est jamais exécuté et l’argent envolé on ne sait vers quelle direction. ce n’est qu’une suite normale. Trahison, indécence, confusion, hypocrisie, on attend avec impatience les explications du pouvoir.

 

AM DWORACZEK-BENDOME
24 Août 2020

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.