lundi, août 10, 2020
Gabon

Les pistes pour relancer le secteur aérien selon l’ADG d’Afrijet



Les pistes pour relancer le secteur aérien selon l’ADG d’Afrijet

DIG/ Cloué au sol après 4 mois d’inactivité dus à la propagation de la pandémie de la Covid-19, le secteur aérien national a officiellement repris du service le 6 juillet 2020 mais sous des conditions draconiennes.

Pour les professionnels du secteur, il sera difficile de relancer la machine sans l’adoption d’un certains nombres d’actions jugées indispensables.

**************************

« Le secteur de l’aviation a été très durement touché par cette crise : nous sommes passés du rythme de 100 vols par semaine en Février à une interdiction totale d’opérer depuis le 20 Mars, soit déjà 12 semaines.

Et pourtant, Afrijet a fait front, avec ses 270 salariés et sans aide : 1ere compagnie mobilisée aussi bien pour le rapatriement des étrangers que pour le rapatriement des Gabonais, missions de cargo médical, missions de déploiement des équipes médicales en province : nous avons été présents au service du Gabon, chaque fois que nous avons été sollicités. Ces missions critiques ont également permis de maintenir notre outil intact, nos 6 avions, ainsi que les compétences de nos équipages.

Le premier pilier de la relance c’est celui de la confiance : la confiance que nos passagers placent en nous pour assurer leurs voyages en toute sécurité.

Dans ce cadre, nous n’avons pas ménagé nos efforts pour transformer notre organisation et nos installations, afin de garantir le respect des règles d’or de lutte contre la COVID19 : désinfection des cabines, fiches déclaratives sur l’état de santé, thermoflash, distanciation sociale durant les phases d’enregistrement et d’embarquement, recours aux technologies de dématérialisation, port du masque obligatoire, minimisation des déplacements en cabine, etc.

Nous avons un plan solide et sérieux, inspirés des standards internationaux (IATA, OACI, EASA). Le moment venu, lorsque le gouvernement le décidera, nous serons prêts pour assurer les déplacements des Gabonais en toute sérénité.

Le deuxième pilier de la relance consiste à renouveler notre structure de prix, au bénéfice du plus grand nombre de Gabonais, touchés par la crise. Au-delà de attentes du marché « entreprises » que nous connaissons bien depuis 16 ans, nous souhaitons développer des formes innovantes d’offres de billets, parmi lesquelles :

1/ Une offre pour les commerçants afin d’aider à revitaliser le petit commerce et prenant en compte leur besoin de transport de marchandises.

2/ Une offre pour les familles, avec une tarification dégressive en fonction du nombre de passagers, petits ou grands.

3/ Une offre de facilité de paiement pour les voyageurs individuels.

Si ces initiatives pouvaient être amplifiées par une baisse de la pression fiscale sur les billets d’avion, l’effet de redynamisation de l’économie serait spectaculaire.

Contrairement aux idées reçues, lorsqu’on additionne le coût des infrastructures et le coût du service, le transport aérien demeure dans notre pays le moyen de transport le plus écologique et le moins coûteux, car il ne coûte pas un centime à l’Etat.

C’est pourtant le secteur le plus difficile à financer en raison de la pauvreté de l’offre de service bancaire.

A mon sens, la relance doit s’opérer en deux temps : priorité à la reprise des vols domestiques, puis progressivement développement de la connectivité internationale.

Sur le plan domestique, le transport aérien est le seul à pouvoir proposer un haut niveau de rigueur et de fiabilité de l’information relative aux mouvements des passagers. Quel type de transport peut faire mieux que l’avion en termes de traçabilité ?

Nous savons dire pour n’importe lequel de nos passagers vers quelle destination il a voyagé le dernier mois, à quelle place il était dans l’avion et les différents moyens de le contacter. C’est une ressource inestimable pour les prochaines étapes de lutte contre l’épidémie ».

Marc Gaffajoli, administrateur directeur général d’Afrijet Business Service



Avec Direct Infos Gabon

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.