jeudi, octobre 29, 2020
BÉNIN |Gabon : Ismaël Oceni Ossa, une famille au cœur du pouvoir
Gabon-Ismaël Oceni Ossa et ses fils : Mohamed Ali Saliou et Abdoul Oceni Ossa,
ActualitéB.M..A

BÉNIN |Gabon : Ismaël Oceni Ossa, une famille au cœur du pouvoir

Libreville, entre la pandémie coronavirus Covid-19 dont rien ne semble influer sur la courbe ascendante (7189 cas testés positifs,en date du 27/07/2020) , et le quotidien compliqué, le morale s’assombrit un peu plus chaque jour pour les citoyens ordinaires. Climat malsain, ambiance morose, messes basses, suspicion d’être taxé d’opposant dès qu’on aborde le sujet concernant les personnages qui dirigent actuellement le Gabon aux cotés de Sylvia bongo Ondimba, son fils Noureddin Bongo Valentin et de quelques autres. Le silence qui suit la question, et la gêne qui l’accompagne en disent long sur la chape de plomb qui pèse sur la tête des sans grades gabonais. Quelles que soient les suites qui seront données à cette à cette affaire qui dure depuis 19 mois, Gabonais se sentent peu concernés par les agissements des intimes du président de la république.

BÉNIN |Gabon : Ismaël Oceni Ossa, une famille au cœur du pouvoir
Gabon-Ismaël Oceni Ossa et ses fils : Mohamed Ali Saliou et Abdoul Oceni Ossa,

Dans le groupuscule des proposés à donner le change, à entretenir la fiction, en retour, profiter des avantages. Au sein de ce noyau dur, il y a la famille  «Oceni Ossa » composée respectivement du père : Ismaël Oceni Ossa, Imam de la mosquée Hassan II de Libreville, président du Conseil supérieur des affaires islamique du Gabon ; son fils ainé : Mohamed Ali Saliou, Directeur de Cabinet Adjoint du Président Ali Bongo, Conseiller du Distingué Camarade Président Ali Bongo, auprès du Secrétaire général du Parti démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), Éric Dodo Bounguendza ; le petit dernier : Abdoul OCENI OSSA, co-actionnaire dans plusieurs activités avec le Coordinateur général des Affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin. Plus de proximité que ça avec le pouvoir exécutif, peu de personnes ont cet honneur au Gabon. 

Énième famille d’origine béninoise au sommet de l’État

Dans la longue histoire des liens qui unissent le Bénin et le Gabon, il y a des personnes venues faire fortune, parmi eux, certains ont fini par s’y installer, et aujourd’hui, codirigent le Gabon avec la Famille Valentin.

Le palais du bord de Mer

Comme dans tous les lieux de pouvoir, on s’agite, on intrique, mais sans trop jouer du coude, ou se faire remarquer. Le trio « Oceni Ossa » a su tirer son épingle du jeu et se faire sa place au soleil.

En eaux troubles

Parce que la véritable influence, contrairement à l’idée répandue qu’il faut absolument un maroquin pour faire partie de ceux qui comptent, il y a auprès de ceux qui gouvernent, des hommes et des femmes plus puissants qu’un ministre. Contrairement aux menteurs qui viennent vendre les fausses amitiés avec le « clan Bongo-Valentin », combien parmi eux, sont invités à la résidence ultra-protégée du Chef de l’État et de sa famille ? – Pas beaucoup. Par contre, l’Imam de la mosquée Hassan II de Libreville et ses enfants sont chez eux.

Se Maintenir  à flot

Vote de la Dépénalisation de l’homosexualité, promotion du genre/ l’égalité entre hommes et femmes, le but poursuivi à travers ces lois et décisions  est d’être perçu et noté par les institutions financières complices, des partenaires au développement qui savent mais font comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, comme faisant partie des meilleurs élèves arrimés à l’agenda des objectifs de développement durable (ODD). Et pourtant, si on était dans la réalité des gabonais ordinaires, on s’apercevrait que la pauvreté considérée comme une discrimination, plus de 60 % de la population vit avec moins de 2 dollars par jours. Comme quoi, les priorités des uns ne sont pas celles des autres .

Puisqu’au niveau national le charme est rompu depuis belle lurette, la Première dame du Gabon, du fait de l’affaiblissement de son époux  par la maladie, s’appuie sur son fils , qui au demeurant assume directement la gestion de l’Etat.  Sa vraie crainte n’est pas le Gabonais lambda, mais ne plus pouvoir faire des levées des fonds, emprunter, etc. pour payer les fonctionnaires et assurer le train de vie de l’ÉTAT.  Toutes suspensions des financements et des aides extérieures entraîneraient un soulèvement. L’entourage présidentiel n’y pourra strictement rien du tout si le 25 du mois, le fonctionnaire n’a pas son salaire.

Mascarade

un adage populaire dit : “L’homme propose, Dieu dispose”. Malgré le fait qu’il a été victime d’un accident vasculaire cérébral le 24 octobre 2018, on se rappelle néanmoins que c’est lui, Ali Bongo Ondimba qui avait institué la fameuse cérémonie de prestation de serment au Palais de la présidence de la République.

Seulement voilà, comme la santé n’est plus au rendez-vous, il a été mis en place depuis un certain temps une mascarade, stratagème qui permet de sauver les apparences. Mais parfois la  machine de propagande s’enraye comme la fausse venue au Gabon du Président du Togo.  C’est aussi pour la même raison que les images filtrées avec soin de la dernière prestation de serment du gouvernement de la Première ministre, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda, ont été diffusées que cinq heures après.

Quand le souci des dirigeants n’est plus de servir le peuple, mais, plutôt d’agir contre lui afin de préserver les intérêts d’un petit cercle, qui indûment et hors toutes dispositions légales s’accaparent des biens du pays, tout en sacrifiant l’avenir de toute une nation, on est devant une confiscation de la souveraineté et de la démocratie.

BÉNIN |Gabon : Ismaël Oceni Ossa, une famille au cœur du pouvoir
Palais présidentiel, Libreville, mercredi 22 juillet 2020 | Prestation de serment des membres du gouvernement du 1ère Ministre, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda, devant le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

 

 

 

 

Aucun mensonge ne peut vivre éternellement. (Thomas Carlyle)

L’insuffisance des capacité physiques du Président gabonais impacte négativement le vie du pays. Faire “fi” de la réalité est une chose, minimiser les conséquences en est une autre. Ceux qui concourent à palier ou à cacher les carences qui nuisent au bon fonctionnement de la nation, ne le font ni par affection ni par amour, mais uniquement pour des sombres raisons de continuer à profiter de l’argent des caisses de l’État.

L’empêtrement et l’effritement du Gabon, toutes les personnes qui y sont associées doivent clairement être identifiées : Ismaël Oceni Ossa, Mohamed Ali Saliou et Abdoul Oceni Ossa en font partie.

 

@DworaczekBendom
28 juillet 2020

 

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.