mercredi, septembre 23, 2020
Gabon

Ali Bongo Ondimba, Hubert Ella Ekogha, Erlyne Antonella Ndembet, Jean-Luc Mélenchon, Igor Simard, RFI… Les tops et les flops cette semaine au Gabon


Ali Bongo Ondimba, Hubert Ella Ekogha, Erlyne Antonella Ndembet, Jean-Luc Mélenchon, Igor Simard, RFI… Les tops et les flops cette semaine au Gabon
Le président Ali Bongo Ondimba a été ominiprésent cette semaine au Gabon © DR


Qui s’est positivement distingué cette semaine au Gabon ? Qui s’est, à l’inverse, négativement illustré ? Nous avons sondé une trentaine de personnalités de toutes sensibilités, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Voici leur réponse. 

LES TOPS 

Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat gabonais, dont le pays a été l’un des plus efficaces en Afrique dans la riposte au Covid-19, a été omniprésent cette semaine suite à la nomination les 17 et 18 juillet derniers d’un nouveau premier ministre et de son gouvernement. Enchaînant les réunions (avec Mgr Jean-Patrick Iba-Ba, Marie-Madeleine Mborantsuo, Ahmad Allam-mi….), il a présidé mercredi la cérémonie de prestation de serment de la nouvelle équipe gouvernementale et convoqué dans la foulée un conseil des ministres. Il prépare désormais le Sommet de la CEEAC, dont il est le président en exercice, qui se déroulera le 30 juillet prochain (lire notre article).

Hubert Ella Ekogha. Le directeur technique de l’Agence national des Parcs nationaux (ANPN) dirige l’équipe des éco-gardes gabonais qui sont considérés, partout dans le monde, comme un exemple. Ceux-ci sont d’ailleurs à l’affiche d’une campagne internationale pour célébrer le World ranger day prévu le 31 juillet prochain. Le nom de leur patron revient désormais avec insistance, au Gabon comme à l’international, pour assurer la direction d’organismes prestigieux dédiés à la défense de l’environnement (article à venir).

Erlyne Antonella Ndembet. Le ministre de la Justice a décidé d’instaurer la gratuité des extraits de casier judiciaire pour les candidats aux concours et les étudiants demandeurs d’une bourse. Une décision unanimement saluée et particulièrement bienvenue pour les jeunes en cette période de crise liée au Covid-19 (lire notre article).

LES FLOPS

Jean-Luc Mélenchon. En perte de vitesse, le leader de La France Insoumise, opposant virulent à Emmanuel Macron, a, à la demande expresse de Jean Ping et par intermédiaire de la député française d’origine gabonaise, Danielle Obono, plaidait la cause de Jean Ping en posant une question écrite au gouvernement français. Pas sûr qu’il soit le mieux placé pour le faire. Du coup, cette démarche, en réalité médiatique, est vouée à l’échec tant sur le plan politique que diplomatique (lire notre article).

Igor Nyambie Simard. Nommé en Conseil des ministres il y a 16 mois, l’administrateur général de l’Autorité administrative de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, qui avait été nommé au sein de la direction d’Arise IIP et Arise IS, deux filiales du Groupe Olam au Gabon, a été remercié lors du conseil des ministres ce mercredi. Il est remplacé à son poste par Anne Nkene Biyo’o, épouse Souguemam Nguemah, qui occupait depuis plus de six ans les fonctions d’administrateur général adjoint de la ZES de Nkok.

RFI. Régulièrement pointé du doigt pour son manque de professionnalisme et son parti pris, la radio française a implicitement laissé entendre cette semaine que le report de la venue du président togolais, Faure Essozimna Gnassimgbé, prévue cette semaine au Gabon, pourrait être dû aux propos – controversés – tenus quelques jours plus tôt par le député français Bruno Fuchs. Une analyse, politiquement orientée, en réalité totalement fantaisiste (lire notre article).



Avec LaLibreville

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.