jeudi, octobre 29, 2020
Ali Bongo n’est plus en capacité de présider le Gabon depuis 18 mois, d’après le député Français Bruno Fuchs
LE PRESIDENT ALI BONGO ONDIMBA DU GABON ET LE DEPUTE FRANçAIS BRUNO FUCHS.
ActualitéBasta !

Ali Bongo n’est plus en capacité de présider le Gabon depuis 18 mois, d’après le député Français Bruno Fuchs

Ali Bongo n’est plus en capacité de présider le Gabon depuis 18 mois, d’après le député Français Bruno Fuchs, déclaration faite à l’assemblée nationale lors des questions au gouvernement le 8 juillet 2020

Ali Bongo n’est plus en capacité de présider le Gabon depuis 18 mois, d’après le député Français Bruno Fuchs
LE PRESIDENT ALI BONGO ONDIMBA DU GABON ET LE DEPUTE FRANçAIS BRUNO FUCHS.


Rappel des faits.
France, Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement du Premier Ministre Jean Castex, ce mercredi 8 juillet 2020, une question du député, communicant et un homme politique français, Bruno Fuchs, Membre apparenté du Groupe du Mouvement démocrate du Haut-Rhin, adressée au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, portait sur la situation politique en Afrique, notamment au Mali, Guinée Conakry et pour finir pour le Gabon dontle sort particulier réservé au principal leader de l’opposition Jean Ping, assigné à résidence, doit nous alerter“, a-t-il rappelé . “Dans le même temps, le Chef de l’Etat n’est plus en capacité de présider son pays depuis 18 mois, en raison de son état de santé…“, a-t-il souligné, sous les applaudissements de la salle.

Habilité du ministre

Malheureusement, comme on pouvait s’y attendre, le ministre Jean-Yves Le Drian, qui n’est pas un débutant, a savamment évité de répondre et a botté en touche concernant le Gabon…!!

Vacance du pouvoir

Puisque ce qui est dit, est dit, les yeux des gabonais vont se tourner à nouveau vers la responsable de cet imbroglio, qui n’est autre, que l’inamovible Présidente de la cour constitutionnelle du Gabon, Mme Marie Madeleine MBORANTZUO.

La décision de la cour de cassation Gabonaise très attendue


Depuis le 23 juin, on sait que le 15 juillet prochain, la cour de cassation devrait se prononcer sur la nécessité d’établir un diagnostic médical sur les réelles capacités du président de la République à diriger notre pays. Décision d’une grande importance car elle donne la voie à toutes les hypothèses. (Telesphore Ngomo Obiang, Journaliste et Communicant gabonais)

 

Affaire à suivre…

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 09 JUILLET 2020 | @DworaczekBendom

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.