vendredi, novembre 27, 2020
Afrique

Treize mille sept cent dix-huit (13 718) étudiants des niveaux Licence et Master sont concernés par la reprise


Par une note circulaire en date du 09 juin 2020, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Dr Houdeingar David, ordonne la réouverture des institutions supérieures retardataires pour parachever l’année académique en cours et d’organiser les examens de fin d’année.  

Fermées depuis le 20 mars dernier, les institutions publiques d’enseignement supérieur du pays vont rouvrir leurs portes le 25 juin prochain pour finir au plus tard le 31 juillet 2020.

Cette reprise expresse concerne 13 718 étudiants des niveaux licence et master confondus sur environ 41 000 étudiants régulièrement inscrits. Pour le secteur privé de l’enseignement supérieur, seuls les établissements ayant besoin d’un mois d’activités pour terminer l’année académique 2019-2020 sont éligibles.

Par ailleurs, le reste des institutions du supérieur ayant entamé le 1er semestre de l’année académique 2019-2020 sans avoir  organisé  les examens de fin de semestre, doivent se préparer pour la seconde  vague de réouverture en septembre 2020.

Les institutions publiques dont certaines sont en retard sur l’année académique 2018-2019 sont :

Université de sarh(Uds), Université Adam Barkad’Abéché (Unaba),Université de N’Djaména(uniquement master), Ecole Normale Supérieure de l’enseignement Technique de Sarh (Enset), Institut National Supérieur des sciences et Tchenique d’Abéché (Insta), Ecole normale supérieure de N’Djaména (Ens-Ndj), Ecole Normale supérieure de Bongor (Ensb), Ecole Nationale supérieure des Travaux publics (Enstp), institut National des arts et Métiers de Biltine (Insamb), Institut National supérieur de Pétrole de Mao (Inspem),

Les institutions publiques en phase de terminer l’année académique 2019-2020 sont:

Ecole Nationale des Sciences et Tcheniques de l’information et de la communication (Enastic), Université Roi-Fayçal (Urf), Université de Doba (Ud), Université Virtuelle du Tchad (Uvt).  

Pour le ministre, dans le souci de limiter les risques de contamination et de propagation du coronavirus, les établissements publics concernés par cette première vague de reprise feront l’objet d’un suivi rigoureux et strict des mesures sanitaires édictées.

Makine Djama  



Avec LePaysTchad

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.