jeudi, juillet 9, 2020
RDC : au moins 16 morts lors d’une attaque de la milice CODECO à Djugu
Afrique

RDC : au moins 16 morts lors d’une attaque de la milice CODECO à Djugu


RDC : au moins 16 morts lors d’une attaque de la milice CODECO à Djugu

Seize personnes ont perdu la vie dans une nouvelle attaque de la milice de la CODECO dans la nuit de mardi à ce mercredi 3 juin à Moussa, un village de la chefferie de Mambisa dans le territoire de Djugu. Selon le chef de la chefferie, parmi les victimes figurent des femmes ainsi que des enfants de moins de cinq ans. Des sources sécuritaires renseignent que ce sont des miliciens en provenance de Mbau, dans le secteur de Walendu Djasti qui ont commis ces massacres.

Vers une heure du matin de ce mercredi, un groupe d’hommes munis d’armes blanches et de fusils de guerre ont fait incursion dans ce village. Des témoins affirment avoir entendu des tirs d’armes, rapporte le chef de la chefferie de Mambisa, Juga K’rlo.

Visiblement, poursuit-il, certaines personnes ont été tuées par balles. Et parmi les victimes, on retrouve quatre hommes, sept femmes et cinq enfants âgés de moins de cinq ans. Selon une source de la sécurité, le bilan s’élève plutôt à dix-sept morts.

Avant de se retirer, ces combattants ont pillé sept chèvres, poursuivent les mêmes sources. Dans cette panique, les habitants du village Moussa et périphérie ont trouvé refuge à Lidja et Tchuda, deux villages voisins.

Ces éléments de la CODECO sont venus du groupement Dz’na en secteur de Walendu Djatsi.

Ces meurtres interviennent après ceux du début de la semaine et de mardi dernier, où au total huit personnes avaient été abattues par ces mêmes miliciens, cette-fois, dans le secteur de Walendu Pitisi. « Des tueries de trop » que condamnent des acteurs politiques ainsi que des organisations de la société civile. Tous se demandent à quand la fin de ces supplices imposés injustement à la population.

   



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.