mardi, septembre 22, 2020
"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
ActualitéBasta !

“Jour J” : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir “Gaybon” ?

Après le vote favorable de l’Assemblée nationale gabonaise, qui a annulé sur exigence du Premier ministre Julien NKOGHE BEKALE, téléguidée en cela par la Première Dame du Gabon, Sylvia BONGO ONDIMBA, l’amendement N°5, de l’article 402 du Code pénal sur l’homosexualité au Gabon. C’est autour du Sénat, qui constitue la chambre haute de finir les débats commencés en fin de semaine, et de valider dans les mêmes termes ladite décision.

"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
“Jour J” : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir “Gaybon” ?

Rappel des faits

Un An Plutôt, juillet 2019, le Parlement avait intégrée dans le Code pénal une loi qui prévoyait que les relations entre personnes de même sexe pourront faire l’objet d’une condamnation jusqu’à six mois de prison ainsi qu’une amende de 5 millions de francs CFA, soit 7.621 euros.

Palais Léon Mba

Rétropédalage. Mardi 23 juin 2020 au soir, l’Assemblée nationale gabonaise vote la suppression de l’alinéa 5, de l’article 402 du code pénal en république Gabonaise par 48 députés Pour, 24 contre et 25 abstenus.

"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
Gabon. Sylvia Bongo Ondimba, Tweet publié le 24 juin 2020 sur son compte officiel.
"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
Dépénalisation de l’homosexualité au Gabon- Tweet du 1er Ministre Julien Nkghé Békalé.

Sénat

Palais Omar Bongo. Vendredi 26 juin 2020, le retrait était soumis aux membres de la chambre haute. Malgré le fait que de nombreux sénateurs soient en fait en mandat, la question portant sur l’abrogation de l’alinéa 5, de l’article 402 du Code pénal, a été pleinement débattue et reporté à ce jour lundi 29.

Politique, métier lucratif d’abord !

La politique étant considérée comme est un métier plutôt lucratif Gabon qu’un sacerdoce; que des liens incestueux unissent presque la majorité de la classe dirigeante à travers de loges, des pratiques et des organisations secrètes, à cela s’ajoutent les vies privées qui s’entrelacent les unes et les autres, conclusion, il est fort à parier que la loi sera votée sans autre forme de procès.  Ainsi, pour ceux qui ne le savent pas, l’actuelle présidente du Sénat, Mme Lucie Milebou-Aubusson a été une intime de feu Omar Bongo Ondimba, son époux, Michel Mboussou, est le grand chancelier de la Grande Loge du Gabon (GLG).
 

Mutation.

Selon le dernier rapport de l’Association Internationale des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Trans et Intersexes (Ilga), 70 pays (dont le Gabon) pénalisent l’homosexualité dont 32 en Afrique. Afrique subsaharienne, six pays imposent même la peine de mort, et dans cinq, elle est techniquement possible. Si le vote positif comme il en craindre, le Gabon ira rejoindre le Bostwana, l’Angola, le Mozambique et les Seychelles ont également autorisé les relations homosexuelles.
"Jour J" : Sacralisation ou pas, le Gabon va-t-il devenir "Gaybon" ?
Gabon-Sénat

Affaire à suivre…

 

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 29 JUIN 2020 | @DworaczekBendom

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.