vendredi, juillet 3, 2020
Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?
Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité ?
ActualitéBasta !

Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?

Restrictions des vols internationaux. Suite au COVID-19 qui avait conduit à la fermeture des frontières, de nombreux gabonais sont restés bloqués en France. Mais depuis le dimanche 24 mai 2020, certains chanceux parmi eux, ont pu regagner leur pays grâce à l’assistance exceptionnelle de l’Etat gabonais, par un vol spécial de la compagnie Air France. Jusqu’à là, rien à redire, l’Etat a joué pleinement son rôle. Il y a même eu une conférence de presse le 26 mai, organisée par le ministre des affaires étrangères du Gabon, afin d’être transparent dans la totalité du déroulement de cette opération.

Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?
Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité ?

Mais, si on se réfère à la note de la Société Gabonaise de l’Evaluation (SOGEVAL), dont le président est M. Petit-Lambert Ovono et l’expertise reconnue au plan national, tout ne serait pas aussi limpide comme a bien voulu le faire croire le ministre d’Etat en charge des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze et Mme  Fanny Ella Assa, conseillère en communication du ministre des Affaires étrangères.

907 273 FCFA, C’EST LE COÛT DE RAPATRIEMENT D’UN SEUL GABONAIS BLOQUÉ À L’ÉTRANGER, selon les écrits de SOGEVAL,

Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?
Gabon- Le Ministre d’Etat en charge des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze

Le nombre de gabonais en possession de leur billet d’avion retour au Gabon s’élève aujourd’hui à 258.
Si on reste dans la mesure édictée par le chef de l’État, pour les rapatrier, l’État devrait encore débloquer 234 050 634 FCFA.

En effet, les chiffres donnés par le ministre gabonais des affaires étrangères lors de sa conférence de presse du 27 mai 2020, indiquaient à l’opinion publique gabonaise qu’il avait rapatriée 948 gabonais contre la somme de 860 000 000 FCFA, soit 907 273 FCFA par gabonais rapatrié.

Mais ce que le chef de la diplomatie gabonaise a pris soin de cacher, c’est le nombre de gabonais qui ont regagné leur pays en utilisant leurs propres moyens financiers, en dépensant 700 euros payés cash à l’aérogare 2 Roissy Charles de Gaulle.

Pourtant ces gabonais sont comptés parmi les 948 rapatriés et les 860 millions dépensés, soit 907 273 FCFA payé par le contribuable par gabonais rapatrié.

En réalité, si on compte le nombre de ceux qui ont payé leur propre billet, ce n’est plus 948 gabonais qui auraient coûté 907 273 FCFA, mais un chiffre bien moindre. Aussi, chaque rapatrié aurait coûté en réalité plus d’un million (1 000 000) FCFA au Gabon.

Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?
Gabon | Mme Fanny Ella Assa, conseillère en communication du ministre des Affaires étrangères

Excessif!  – Quand on sait que le trajet le plus coûteux est celui de Paris-Libreville qui vaut environ 430 000 FCFA en aller simple. Partant de là, le bilan présenté par le ministre des affaires étrangères doit être confronté à un rapport de contrôle financier, à un rapport d’audit, et un rapport d’évaluation indépendante.

Chronique du Gabon | Coût du rapatriement des gabonais bloqués en France : Arnaque ou arrangement avec la réalité?
GABON – 24 MAI 2020 – QUELQUES RAPATRIES GABONAIS A L’AÉROPORT INTERNATIONAL LEON MBA

En attendant que nos parlementaires exigent la transparence de ces mesures gouvernementales, rappelons que certains de nos compatriotes ont laissé derrière eux des dettes auprès des motels et hôtels qui les ont hébergés pendant 2 mois, ainsi que leurs bagages; la consigne étant de ne voyager qu’avec un seul bagage de 25 kg en soute, et de 6 kg comme bagage à mains.

Enfin, le coût social et moral feront sans aucun doute, l’objet des dédommagements lors d’un procès auprès des juridictions compétentes.Assurément, l’épilogue de cette affaire n’est pas pour demain.

Bonne journée.

PETIT-LAMBERT OVONO
ÉVALUATEUR CERTIFIÉ DES POLITIQUES PUBLIQUES, PRÉSIDENT DE SOGEVAL

Affaire à suivre…

05 juin 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.