lundi, juin 1, 2020
RDC: un militant du mouvement citoyen Lucha tué lors d’une manifestation à Beni
Afrique

RDC: un militant du mouvement citoyen Lucha tué lors d’une manifestation à Beni


espace libre

RDC: un militant du mouvement citoyen Lucha tué lors d’une manifestation à Beni

RDC: un militant du mouvement citoyen Lucha tué lors d’une manifestation à Beni

Un militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) a été tué jeudi par balle lors de la répression d’une manifestation contre l’insécurité dans la ville de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué son mouvement. Marcus-Freddy Kambale, 22 ans, a été atteint par « une balle tirée par un agent de la police » dans un stade de la ville de Beni où une vingtaine de militants s’était rassemblés pour une « manifestation pacifique », a déclaré un militant de Lucha, Esaïe Liko, à l’AFP.

« Deux autres manifestants ont été blessés et sont admis à l’hôpital général » de Beni, dans la province du Nord-Kivu, a-t-il ajouté.

Un correspondant de l’AFP a vu le corps ensanglanté de Marcus-Freddy Kambale transporté de la salle de chirurgie de l’hôpital à la morgue, où il a été déposé.

Une dizaine de manifestants ont été interpellés et conduits à la mairie, selon ce correspondant.

Interrogé par l’AFP, le ministre congolais es Droits humains, André Lite Asebea, a affirmé qu’ »une enquête est ouverte par l’auditorat militaire » sur cette affaire « afin de savoir ce qui se serait exactement passé ».

Lite s’est réservé « d’émettre un jugement de valeur avant les résultats de l’enquête ».

« Deux policiers présumés auteurs de cet acte ont été interpellés », a indiqué de son côté un porte-parole de la police de Beni, Nasson Murara.

« Nous condamnons ce comportement brutal de la police et des autorités. On pensait être entré vers la construction d’un État de droit mais c’est le contraire » que nous vivons, a déploré M. Liko.

Dans un communiqué en swahili publié mercredi, la Lucha avait appelé à une manifestation jeudi « pour exiger de mettre fin aux tueries, tracasseries de la population et exiger la démission du comité de sécurité » présidé par le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa Masumbuko.

Depuis une semaine, au moins cinq ménages ont été dévalisés par des bandits à main armée et un homme de 30 ans a été tué dans ces circonstances.

Mouvement né à Goma, dans la province du Nord-Kivu, regroupant des jeunes indignés, Lucha se définit comme apolitique et non violent, mais se dit décidé à demander des comptes aux décideurs. GGD/​

Que pensez-vous de cet article?

espace libre


Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.