jeudi, juillet 9, 2020
Covid19/ Afrique:OMS,oiseaux de mauvais augures.
Gabon

Covid19/ Afrique:OMS,oiseaux de mauvais augures.


L’organisation mondiale de la santé vient de publier des données statistiques polémistes qui culpabilisent le continent africain,malgré la faible pénétration de l’épidémie.

La pandémie mondiale qui en ce moment dévaste le monde entier ne semble pas toucher l’Afrique au même rythme que les autres continents.

Si l’organisation mondiale de la santé a rétabli ces faits, elle s’est projetée dans un futur qui rendrait l’Afrique coupable, de par les références qu’elle communique dans ce document rendu public.

Selon ces données, le continent berceau du monde pourrait pleurer entre 83000 et 190000 de ses enfants dans les tous prochains jours. Ces estimations seraient basées sur la modification du risque de transmission et de la gravité de la maladie avec les variables spécifiques à chaque pays.
Dr Matshidiso, Directrice générale de l’OMS pour l’Afrique: << Bien que le Covid-19 ne se répendra probablement pas de manière aussi exponentielle en Afrique qu’ailleurs dans le monde, il couvera probablement dans les zones à risques de transmission>>, a-t-elle prédit, bien qu’avec incertitude.
Ainsi,29 à 44millions de personnes pourraient être infectées au cours de la première année de la pandémie si les mesures de confinement ne produisent pas l’effet recherché. Des estimations qui n’augurent rien de bon pour le continent africain, et attisent de la désapprobation d’une partie de l’opinion publique africaine pour laquelle l’OMS s’acharnerait contre l’Afrique au vu du taux élevé des décès et contaminations hautement élevés du reste du monde, comparativement à ceux de l’Afrique, commentés bien plus à tort qu’à raison.Des statistiques qui ne mettent personne d’accord avec l’OMS qui est taxée par nombre d’Africains de pessimisme.



Avec Le Touraco vert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.