dimanche, août 9, 2020
Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
Le même faux profil qui défend Madame Karine Arissani épouse Ntoutoume Ondong, insultait Ali BONGO.
Basta !

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?

Madame Karine Arissani, épouse Ntoutoume Ondong voit rouge ces derniers jours. Non seulement ses faire valoir d’hier prennent la poudre d’escampette, mais suprême trahison, ils se retournent contre elle. La “si crainte hier“, patronne du mouvement dénommé “Les soldats têtus“, non seulement tombent des nues mais constate avec amertume à quel point l’ingratitude fait mal.

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
Karine Arissani épouse Ntoutoume Ondong, membre importante du Parti Démocratique Gabonais, au pouvoir

 Le boomerang ou chacun son tour !

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
Le désappointement de Madame Karine Arissani épouse Ntoutoume Ondong, envers ses anciens protégés.

Celle que des ouï-dire prétendent fille naturelle du défunt Djoué Dabany, frère disparu de Mme Marie Josephine Nkama, ancienne première dame du Gabon et mère du Président Ali Bongo Ondimba cafarde grave!

Membre du parti démocratique gabonais (PDG), habituée des premiers rangs et femme exubérante, en plus son activisme politique spectacle. Après l’élection présidentielle contestée de 2016, elle va occuper tour à tour le poste de directrice générale de l’Agence de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour), suivi plus tard de celui de Secrétaire exécutif de l’Agence de régulation des transports ferroviaires (ARTF), dont elle été limogée lors du conseil des ministres du 8 mai 2020.

Cependant, la famille a grand cœur pour certains des siens comme elle. Madame Karine Arissani a été recasée comme simple conseillère au ministère gabonais de la Culture.

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
M. et Mme Ali BONGO ONDIMBA.
Président du Gabon.

Financièrement parlant, elle baisse de niveau de vie. Elle perd un salaire estimé à 6 millions de F-CFA par mois plus avantages divers. L’ex-incontournable dont le slogan était “l’engagement, c’est l’engagement“, va gagner désormais entre 1, 5 ou 2,5 de F-CFA millions par mois. Certains diront que certains encore beaucoup trop.

Pour la petite histoire, au Gabon, vous avez des pères et des mères de famille qui sont assis à la maison, sans-emplois depuis le nettoyage administratif intervenu en 2009, à l’arrivée au pouvoir de M. Ali Bongo Ondimba en 2009. Eux, personne ne leur a donné un petit strapontin pour survivre.

Quand l’argent et le pouvoir vous quitte !

Mais une des raisons qui font aujourd’hui que cette dame, au demeurant aimable n’attire ni la pitié encore moins la compassion est due à son comportement. Durant son ascension fulgurante de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) au cœur du pouvoir, elle a été sans état d’âme pour personne, cassant du sucre sur le dos de quelques uns, menaçant d’autres, et ses sbires n’étaient pas en reste. On baissait la tête et fermait la bouche.

Le vent tourne !

Mais son désappointement n’a d’égal que l’attitude qu’elle a eu elle-même en des circonstances semblables. Nicolas Boileau avait écrit : “mal qu’on dit d’autrui ne produit que du mal.”

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
un faux profil qui insultait Ali Bongo.

Dans cette situation ridicule, on découvre que celle qui se prévalait du titre de “défenseur N°1” d’Ali Bongo Ondimba et de son épouse jouait les pompiers pyromanes. Elle l’insultait d’un coté et soutenait de l’autre.

“Telle vie, telle réputation”, dit un proverbe russe.

Chronique du Gabon | Karine Arissani : pour qui sonne le glas ?
Le même faux profil qui défend Madame Karine Arissani épouse Ntoutoume Ondong, insultait Ali BONGO.

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 20 MAI 2020 | @DworaczekBendom

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.