lundi, septembre 21, 2020
Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 13 au 19 Avril 2020
Gabon

Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 13 au 19 Avril 2020


Libreville, Lundi 20 Avril 2020 (Infos Gabon) – Ce n’est plus l’immense bourdonnement de la ville, les voix des débatteurs, des vendeurs à la criée, des bruits des métiers. Trois journaux, journée après journée, de leurs paquets entortillés ont paru la semaine écoulée. Il s’agit de L’Union, Gabon Matin et Echos de Missamba. Sans perdre de vue, l’actualité est marquée par le coronavirus, confinement total, la gratuité de l’eau et de l’électricité, la suspension de loyers et le cambriolage des magasins.

Coronavirus

”L’Union” du 18 avril 2020, à sa Une et aux pages 2 et
3 titrait : ”Covid-19 : l’heure du dépistage. Les tests de dépistage à
grande échelle ont officiellement débuté vendredi 17 avril 2020. Priorité a été
donnée au Grand Libreville, principal foyer de l’épidémie, mais aussi Bitam où
ont été confinés quelques cas. Et tous ceux, en fait, qui se trouvent en
contact avec les cas testés positifs.

Le Ministre de la Santé, Max Limoukou a prêché
par l’exemple; il s’est fait dépister au covid-19. L’OMS a alerté sur des
tests. Le Gabon a envoyé une délégation d’experts Gabonais en formation en
Corée du Sud qui a la stratégie d’individualiser le confinement. Le 18 Avril,
le Gabon a enregistré 109 cas, 7 guérisons.

Par contre le fugitif testé positif au CHUL a
été rattrapé. Le patient, qui a été transféré dans une autre structure hospitalière
de la place, a dénoncé un traitement dégradant. Il accuse le personnel de santé d’avoir commis des abus sur lui ainsi que
sur d’autres patients.

Toutefois, il ne faut pas
oublier que cette pandémie a mis tout le monde dans le stress, y compris le
personnel de santé qui s’adapte à cette situation. C’est une situation qui
demande les efforts de tous.

A la page 4, ”les plantes médicinales
pourraient être utilisées comme solution thérapeutiques.”

Dans un entretien accordé au quotidien
”L’Union”, le Commissaire Général du Centre National de Recherches
Scientifique et Technologique (CENAREST) revient sur l’importance de
l’opération de dépistage massif du covid-19 lancé le vendredi 17 avril 2020. Pr
Alfred Ngomanda, puisque c’est de lui qu’il s’agit, rappelle que son
institution dispose d’un laboratoire de Biologie moléculaire pour analyser en
partie des échantillons récoltés.

”L’Union” du 16 avril 2020, à la Une et aux
pages 2, 3 et 4 titrait: ‘’Le péril monte’’. En effet, la barre des 87
personnes testées positives du coronavirus, est tempérée par la révélation de 5
nouvelles guérisons, constitue toujours une alerte sérieuse au regard de la taille
du Gabon. Cela rend plus nécessaire les mesures de confinement, le port du
masque dans les lieux publics. De la 24e place des nations les plus touchées.
C’est le personnel médical qui est exposé. Mais le seul motif d’inquiétude se
résumait à un seul cas de guérison du patient zéro. Il faut obligatoirement
porter le masque et refuser d’alimenter la psychose des chiffres.

”L’Union” du 15 avril 2020, à la une et aux
pages 2, 3 et 4 titrait: ”Confinement: garder le cap!” Obstinément chaque élu
doit participer à ces mesures. Les rues désertes, pas de moyens de locomotion
et personne pour mettre le nez dehors. Les librevillois marchent. Nombreux
barrages. Il faut rompre avec les erreurs du passé : le laxisme dont a
fait montre le gouvernement sur les mesures prises dès l’apparition du 1er cas.
Des failles : les citoyens qui arpentent les rues pour violer les
dispositions régissant le confinement. Il y a le laisser aller dans les
marchés.

A la page 6, titrait :
‘’Franceville : pas de cas positif de covid-19’’. C’est ce qui ressort d’un point de presse du lundi 13
avril 2020 en vue de se prononcer sur la rumeur faisait état de la découverte
des cas de contamination à Franceville. ‘’Le jeune homme qui a séjourné
récemment à Libreville, auprès de son frère infecté par le coronavirus a été
testé négatif au covid-19.’’ ‘’A ce jour, il n’y a aucune circulation au
coronavirus à Franceville’’, a clarifié le Pr Jean Bernard Lekana Douki.

A la page 7, concernant la distanciation, titrait :
‘’covid-19 : nécessaire respect de la distanciation sociale d’au moins 1
mètre’’. Certes, les soupçons entourent le simple échange d’objets, et l’on
peut facilement contracter ce redoutable virus. En dépit des pressions
exercées, des recommandations des autorités sanitaires, la consigne
indispensable est la distanciation à plus d’un mètre pour limiter la
transmission du covid-19. Ce qu’il ne faut surtout pas faire même lorsqu’on
recense les personnes devant bénéficier des mesures du Chef de l’Etat,
respectons ces mesures.

‘’L’Union’’ du 14 avril 2020, à la Une et aux
pages 2 et 3 titrait : ‘’Covid-19 : le jour d’après’’. Les sites du
confinement imposent, même si le jour est férié de limiter les risques de
contagion du nouveau coronavirus. Pourtant, puisque l’on circule à travers les
5 circonscriptions. On ne peut manquer de se souvenir des difficultés de
transports, eau, marchés et au risque de leur accentuation. C’est pourquoi,
même ‘’L’Union’’ a réduit ses pages, passant de 24 pages à 16.

A la page 4, apportait une précision à la
question en titrant : ‘’Dépistage : qui est concerné ?’’.

Deux régions : le démarrage concerne
l’Estuaire et le Woleu-Ntem, 60 sites de dépistages : soit 21 sites
(public civil), 15 dans le secteur civil militaire et 15 autres dans le privé
et 8 sites mobiles.

Il s’agit des personnes ayant séjourné à
l’étranger entre le 01 et 19 mars 2020, toute personne en contact avec un sujet
atteint, les personnes en comorbidité.

A la page 5 : ‘’Covid-19 :
l’intérieur du pays n’est plus épargné’’. Il suffit aux gens que le covid-19
est sorti de Libreville pour évoquer le cas de Bitam. Le 30 mars dernier le
Haut-Ogooué cité a vu 26 personnes en quarantaine, à cause d’un contact avec un
sujet positif qui a voyagé à Franceville. 10 compatriotes en provenance du Congo,
mis en quarantaine à Ndéndé.

‘’Gabon Matin’’ du 14 avril 2020, à la Une et
aux pages 9 et 10 titrait : ‘’Après le confinement du Grand Libreville, la
peur…’’ Une situation qui laisse – flotter un regard absent d’un vague malaise.
Des questions d’un pénible spectacle : comment se nourrir, se soigner,
payer ses charges, rentabiliser ses investissements, au moment où le nombre de
cas positifs au covid-19, ne cesse d’augmenter ?  Les images de
Librevillois attroupés devant le domicile du Chef de quartier n’étaient pas une
initiation de la tutelle. La distribution de bons alimentaires se fera à
domicile. C’est ce qui se fait déjà sur le terrain. La ministre des solidarités
nationales a même recadré ses collaborateurs pour qu’ils tiennent compte de
tous ceux qui remplissent les conditions.  

‘’Echos de Missimba’’ du 14 avril 2020, dans
un dossier spécial titrait : ‘’Lutte contre la pandémie du covid-19 :
l’état d’urgence.’’ Alors que le confinement partiel instauré le 22 mars 2020
est désormais insuffisant, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, vient de
décider d’une mesure exceptionnelle en proclamant l’état d’urgence sanitaire,
conformément à la constitution. Eviter à tous une trajectoire explosive de
cette pandémie. Le premier ministre évoque de tirer des expériences des
autres : la discipline individuelle et collective, la solidarité et la
responsabilité. Mais aussi la baisse de la croissance réelle. Le FMI approuve
un décaissement de 88, 2 milliards de F.CFA et Arise (Olam) rejoignent
‘’l’effort de guerre’’.

Vie des partis

L’histoire de la politique Gabonaise avec ses grandeurs,
ses drames et ses facéties découle du règlement dans cette classe politique.
Les faits échafaudés en font étalages.

‘’L’Union’’ du 16 avril 2020, à la page 8 titrait :
‘’Covid-19 : le RPM d’Alexandre Barro Chambrier attend impatiemment le
dépistage de masse’’. Les bons sentiments viennent avec l’âge. Mais les
récentes mesures rendues publiques par le Chef du gouvernement suscitent des
réserves et autres doutes. Le  porte-parole
du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM, opposition), Alain Michel
Mombo pense que le dépistage de masse tarde lorsque le gouvernement dresse une
liste des cas ciblés.

‘’L’Union’’ du 18 avril 2020, à la page 7 titrait :
‘’Magmouss’’ en roue libre entre piété et contrition’’. Le Gabon est trop beau et trop petit pays pour que l’on
puisse, en période de grande inquiétude de covid-19 écouter autre chose.
Pierre-Claver Maganga Moussavou, le leader du Parti Social Démocrate (PSD,
opposition) s’y est essayé. L’affaire Kevazingo et la perte du prestigieux
maroquin de VPR. Ses convictions ont-elles vacillé ? Il se porte à
l’offensive avec armes et bagages.

‘’L’Union’’ du 14 avril 2020, à la page 8 titrait :
‘’Covid-19 : les suggestions de l’UPG’’. Comment servir les combinaisons
politiques de la classe politique et baisser l’Union du peuple Gabonais (UPG,
opposition) ? Le Président de l’UPG, Mathieu Mboumba Nziengui a salué les
mesures initiées par les autorités du pays : ‘’en ce qui concerne la
création d’un fonds d’entraide sociale de 5 milliards, l’UPG estime que ce
montant est faible au regard de la masse des personnes placées en urgence
alimentaire. Elle salue les mesures d’accompagnement.

A la même page 8, ‘’L’UDERE condamne
l’incivisme des populations’’. C’est ce qui a fait monter au créneau l’Union
Démocratique et républicaine (UDERE, opposition) du Leader Victor Missanda qui
invite les populations à respecter le confinement. La lutte contre le Coronavirus
doit demeurer la priorité de l’heure. Il a distribué des bavettes, des
solutions hydroalcooliques et des savons aux populations d’Essassa, Nkoltang et
Meyang dans le 1er arrondissement de Ntoum.

En bas de la même page :
‘’Précipitation !’’

La classe politique salue les décisions
gouvernementales, avant de s’indigner des tâtonnements, de l’impréparation
manifeste. Le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) fustige le
détournement d’objectif entre dépistage massif, et confinement total. L’Union Pour
la Nouvelle République (UPNR, opposition) de Me Louis Gaston Mayila estime que
le confinement total n’est pas une panacée. Pierre-Claver Maganga Moussavou du
Parti Social Démocrate (PSD), il propose que les deniers publics de l’opération
Scorpion doivent être affectés à la lutte contre le coronavirus.

Social

On y expose les problèmes locaux. Un monde où l’on vit environné de bienveillance et de malveillances.

Le Président Ali Bongo Ondimba a annoncé samedi la mise en place d’un fonds. Ce fonds personnel viendra en aide aux gabonais économiquement faibles enregistrés à la CNAMGS. 2,1 milliards de francs CFA. C’est par devoir de solidarité que le chef de l’Etat a décidé d’offrir en cette période trouble aux Gabonais économiquement faibles ce don personnel. “Nous tous, offrons notre soutien aux personnes” qui sont enregistrées par la CNAMGS.

‘’L’Union’’ du 18 avril 2020 à la page 7
titrait : ‘’Mesures présidentielles : où en sommes-nous sur le
terrain ? ‘’

Tout en poussant les pièces sur l’échiquier,
le Premier ministre décline les modalités d’application. C’est lors d’une
séance de travail du jeudi 16 avril 2020 qu’il a fait le point de la
matérialisation sur le terrain de ces mesures. Comment peut-on ne pas être ému
du non-respect du confinement ?

A la page 6, ‘’gratuité eau et électricité :
24 000 abonnés SEEG servis et des couacs’’. Le ministre de l’énergie,
Pascal Houagni Ambouroue a assuré que le numéro vert 1442 reste ouvert. Alain
Patrick Kouma, DG de la SEEG a précisé que les compteurs de 1 à 6 kw pour l’eau
peuvent bénéficier de 20.000 FCFA d’unités. Donc les choses rentrent dans
l’ordre.

‘’L’Union’’ du 16 avril 2020, à la page 5
titrait : ‘’Banque Alimentaire : les entreprises répondent
présentes’’. C’est l’appel lancé par le Chef d’Etat aux entreprises en vue
d’approvisionner les populations les plus vulnérables. On assiste à la
contribution de plusieurs opérateurs économiques : Olam (ARISE), GSEZ, HM
Distribution qui ont contribué. Le Ministre du Commerce, Hugues Mbadinga
Madiya : ‘’Les dons nous parviennent, ils sont enregistrés sur les fiches
spécifiques’’.

Gabon Matin du 14 Avril, à la page 7, ‘’Banque
Alimentaire : les entreprises de la place s’activent’’. A la faveur de la
cérémonie de remise de dons aux ministères du commerce et celui des solidarités
nationales, certains opérateurs économiques ont répondu favorablement :
150 tonnes de riz, de savon, d’huile et d’autres denrées alimentaires de la
part d’Olam Gabon (ARISE), GSEZ, NOSOCOM, SYLOG-HM, Distribution et Life

A la page 9 titrait : ‘’ les distributions se feront
à domicile !’’ On assiste au plus strict contrôle du Ministère pour les
kits alimentaires et bons d’achats. Prisca Koho épouse Nlend précise :
‘’Il faut juste que les populations restent chez elles, un millier de personnes
a été retenu pour la distribution de ces aides. Ils passeront dès ce lundi 13
avril dans chacun des 228 quartiers du Grand Libreville, à raison d’une équipe
par quartier.

L’Union du 16 Avril à la page 10, ‘’Enseignement à
distance ; c’est affectif !’’. Ceux qui ont joué que c’est un vœu
pieu paraissait mal à l’aise. Les organisations internationales aident le
Ministère de l’Education Nationale à rendre effectif l’enseignement à distance
sur l’ensemble du territoire national. A travers la plateforme numérique de
l’Education Nationale www.gestedu.com. Et les médias Gabon 1ère et
Radio Gabon. D’abord, les élèves des classes d’examen. Ensuite la TV, la radio,
whatsapp, youtube.

Dans cette logique, ‘’Gabon Matin’’ du 19
avril 2020, à la page 11 titrait : ‘’Faire en sorte que l’année soit
validée’’. C’est l’interview exclusive accordée à Gabon Matin par le Ministre
de l’Education Nationale, Pr Patrick Mouguiama Daouda. Il revient sur les
certitudes et les incertitudes quant à la poursuite du calendrier académique,
la construction de 4000 salles de classe pour combler le déficit en enseignants
et la sortie de la crise sanitaire.

‘’L’Union’’ du 15 avril 2020, à la page 5
titrait : ‘’loyers : comment va se dérouler l’opération ?’’ Il
s’agit des baux d’habitation, des baux commerciaux et des baux à usage mixte,
déclarés éligibles, des mois de mars 2020 jusqu’à la fin de la période de confinement.
Ainsi, le locataire se fait enregistrer au guichet ouvert au Ministère de
l’Economie en remplissant un imprimé avec une copie de la pièce d’identité, une
copie du contrat de bail ou tenant lieu, un certificat de la situation
géographique de la construction louée, les quittances des paiements précédant
la période de validité et une déclaration sur l’honneur. Actuellement, c’est en
ligne : www.economie-finances.gouv.ga/.

‘’L’Union’’ du 14 avril 2020, à la page 6
titrait : ‘’Toutes les mesures d’accompagnement prises sont encadrées par
des textes juridiques’’. Dans cet entretien accordé à ‘’L’Union’’, le ministre
de l’économie et des finances, Jean-Marie Ogandaga tente d’éclairer l’opinion
sur les différentes mesures d’accompagnement initiées par le Chef de
l’exécutif, Ali Bongo Ondimba, notamment la suspension du paiement des loyers,
le fonds de solidarité est de 245 milliards de francs CFA pour financer la
Banque Alimentaire, les transports publics gratuits, les loyers des petits
propriétaires.

Gabon Matin du 14 avril 2020 à la page 6 : ‘’Le
Ministre de l’Economie explique’’. Il s’agit de 5 points essentiels de la trame
de sa communication de ce vendredi 17 avril 2020 : la suspension des
loyers, la création du fonds de solidarité, le financement des entreprises, le
guichet fiscal et, enfin, le guichet relatif au moratoire des crédits. C’est
dire que le Ministère de l’Economie saisit les Banques pour confirmer la
décision.

A la page 8, ‘’Prise en charge de l’eau et de
l’électricité : six milliards de francs cfa’’. C’est le contenu des
mesures énoncées par le Chef de l’Etat, mais décliné par le chef du
gouvernement Julien Nkoghe Bekale pour la prise en charge de l’eau et de l’électricité
à hauteur de six milliards de francs cfa pour les gabonais fragiles et
économiquement faibles. La population salue cette initiative, mais reste
sceptique quant à l’application de ces mesures.

Economie

Dans leur volonté de dynamiser leurs activités, les
opérateurs économiques se trouvent être confrontés à la crise sanitaire.

‘’L’Union’’ du 16 avril 2020, à la page 7
titrait : ‘’A court terme, aucune pénurie n’est à craindre’’. C’est
l’entretien accordé à ‘’L’Union’’ par le Directeur Général des Douanes,
Dieudonné Lewamouho Obissa qui souligne les mesures mises en œuvre afin de
garantir la sécurité des agents de douane. L’essentiel, c’est que l’ensemble
des services de l’administration sont ouverts. Il n’y a pas de raison à
craindre une pénurie.

A la page 9 : ‘’Opep : un accord
enfin trouvé !’’ Suite à la baisse conjuguée de la production des pays
producteurs. C’est aux cours de l’or noir de repartir à la hausse avec un baril
à 30 dollars dont dépend le Gabon, il va financer 70% de son budget. Or, les
membres de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de l’OPEP dont
le Gabon ont décidé de réduire la production de pétrole le 12 avril 2020 de 9,7
milliards de barils par jour à partir du 1er mai 2020.

‘’L’Union’’ du 15 avril 2020, à la page 9
titrait : ‘’la réponse opportune et rapide des autorités Gabonaises va
dans le bon sens’’. Pour le Chef de mission du FMI pour le Gabon, Boileau Loko,
les mesures de prévention et d’accompagnement misent à limiter la propagation
du virus, soutenir et protéger les populations les plus vulnérables. La
protection sociale devrait rester une priorité.

A la page 10 : covid-19 : ces visages derrière le 1410’’, c’est le vocal centre qui héberge le 1410. Des voix qui appellent pour exposer leurs problèmes et s’ensuivent des questions. Il s’agit de renseigner, informer le public jusqu’aux cas sérieux.

Agriculture

Le Gouvernement a lancé une vaste opération d’achat des produits alimentaires. En cette période de confinement total de Libreville, d’Owendo, d’Akanda, de Ntoum et de la station balnéaire de la Pointe Denis, le gouvernement ouvre une brèche aux producteurs locaux de produits alimentaires de faire de bonnes affaires. Dans une note d’information rendue publique, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et de l’Alimentation annonce l’ouverture d’une vaste opération d’achat des  produits locaux pour approvisionner les marchés durant cette période.«Collecte, et achat des produits agricoles et de l’élevage par la SOTRADER aux producteurs sur l’ensemble du territoire national pour contribuer à approvisionner des marchés», écrit Biendi Maganga Moussavou.

Sortie de crise

Un ancien ministre propose quelques solutions devant permettre au Gabon de se remettre de cette crise sanitaire sans trop subir les dégâts.

En sa qualité d’économiste de renom et d’observateur averti, Régis Immongault Tatangani, dans un entretien accordé à lalibreville, décortique de manière scientifique et technique cette crise qui, à terme, pourrait laisser des marques indélébiles si l’on n’y prend garde.  Avec détachement et pertinence, l’ancien ministre tire la sonnette d’alarme et propose quelques pistes pour sortir de cette mauvaise passe sans que les effets dévastateurs ne se fassent trop ressentir sur les populations.

Jean-Fidèle Otandault pense également à l’après Coronavirus.

Pour tenir compte de la diversité des économies africaines, en particulier le fait de penser à l’après-coronavirus, cet expert-comptable et ancien ministre gabonais du Budget et des comptes publics a, dans une tribune économique de l’hebdomadaire “Jeune Afrique” du 16 avril 2020, exposé sa réflexion sur la priorité pour les économies africaines.

Quelle que soit la proposition que les gouvernements adoptent pendant cette période, il existe une autre toute cruciale : celle qui commence après coronavirus. Ils feront face à un défi majeur. Il sera question, selon lui, de relever une économie très fébrile, redresser le continent et le mettre sur la voie de la croissance inclusive et durable.

Impôts

Report de la date des déclarations statistiques. FrançoisAuguste Akomezogho, directeur général des Impôts, a signé mardi dernier un communiqué portant report d’impôts au 31 juillet 2020. Selon ce texte,«il est accordé, à titre exceptionnel, le report au 31 juillet 2020 de la date des dépôts des déclarations statistiques et fiscales (DSF), des déclarations annuelles des salaires (DAS), des déclarations sur les prix de transfert (DPT), des déclarations des résultats d’ensemble soumis à l’Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), des bénéfices non commerciaux (BNC) et des bénéfices agricoles (BA)».

Sports

‘’L’Union’’ du 15 avril 2020, à la page 13 titrait :
‘’PEA au centre d’une passe d’armes’’. Pierre Emerick Aubameyang a plus que
jamais le regard tourné vers son prochain challenge. Avec ou sans Arsenal. Ce
qui est certain, c’est que PEA qu’Arsenal veut prolonger, avec une
revalorisation salariale conséquente.

International 

‘’L’Union’’ du 18 avril 2020, à la page 13 titrait :
‘’covid-19 : l’occident accuse la Chine’’. Chacun y va de son hypothèse.
Le nouveau coronavirus est soupçonné d’être apparu dans un marché en plein air
de Wuhan où des animaux exotiques étaient vendus vivants. L’approche contestée
est celle d’origine animale proche d’un virus présent chez des chauves-souris,
il aurait pu s’y transmettre à l’homme affirmé que l’épidémie y était sous
contrôle.

‘’L’Union’’ du 15 avril 2020, à la page 15
titrait : ‘’Macron plaide l’annulation de la dette africaine’’. C’est lors
de son discours aux français, lundi 13 avril qu’il a dit que seule l’annulation
de la dette publique extérieure pourrait éviter un effondrement économique’’.
Par contre la Banque Mondiale et le FMI appellent à suspendre des emprunts des
pays les plus pauvres auprès des créanciers bilatéraux.’’

Société

‘’L’Union’’ du 15 avril 2020, à la page 14,
‘’Tchibanga : des jeunes au chevet des personnes démunies’’. C’est un acte
de bienfaisance à l’endroit des personnes démunies. Comment se prémunir du
coronavirus. Il faut du savon, de l’eau de javel, des bidons remplis d’eau pour
laver les mains. C’est une chaîne de solidarité à travers les quartiers ;
Ibanga, Batsiengui, Minzanzala et Pola au grand bonheur des populations.

Faits Divers

‘’L’Union’’ du 14 avril 2020, à la page 8 titrait :
‘’Des magasins cambriolés en plein confinement et couvre-feu !’’Ce sont,
en effet, des malfrats qui ont opéré dans les espaces écoulant des portables,
tablettes, ordinateurs et autres matériels électroménagers. Un prêt-à-porter a
également été vidé à Port-Gentil dans la nuit de vendredi à samedi dernier.

FIN/INFOSGABON/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Les fonctionnaires à la caisse



Avec Info Gabon

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.