mercredi, juin 3, 2020
RDC : Le confinement partiel de Kinshasa reporté à quelques heures de son lancement
Afrique

RDC : Le confinement partiel de Kinshasa reporté à quelques heures de son lancement


espace libre

RDC : Le confinement partiel de Kinshasa reporté à quelques heures de son lancement

RDC : Le confinement partiel de Kinshasa reporté à quelques heures de son lancement

Pendant ce temps, le ministère de la Santé lance une chaîne de télévision pour combattre le coronavirus !

Le confinement de la ville-province de Kinshasa devait débuter samedi et prévoyait un confinement total intermittent de trois semaines. Seuls les agents de l’administration publique dûment autorisés pour assurer un service minimum et le personnel soignant devaient être autorisés à se rendre au travail.

Le mot d’ordre, qui a suscité un mouvement de grogne populaire et une ruée sur les marchés et les supermarchés ce vendredi,  avait été lancé par le gouverneur de la capitale ce jeudi alors que Kinshasa, ville d’une dizaine de millions d’habitants,  commence à payer un lourd tribut au COVID-19.

Ce soir, vendredi 27 mars, une communication du gouverneur de Kinshasa était attendue. Elle n’aura pas lieu. Les responsables de la télévision nationale (RTNC) auraient interdit en toute dernière minute la diffusion du communiqué du gouverneur de la Ville Gentyni Ngobila en rapport avec le confinement total de Kinshasa.

Selon certaines sources, le DG de la RTNC, Ernest Kabila aurait expliqué que « le gouverneur n’a pas obtenu l’autorisation du chef de l’État encore moins celle du Premier ministre pour décréter ce confinement ».

Depuis jeudi, certaines voix se sont fait entendre pour multiplier les mises en garde aux autorités congolaises, expliquant que la décision du confinement ne pouvait être prise par le gouverneur, qu’il s’agissait d’une prérogative du gouvernement.

Visiblement, après moult tergiversations et dans une mobilisation de dernière minute, les responsables de la ville, du gouvernement et des spécialistes santé (docteur Muyembe) ont décidé de s’asseoir autour d’une même table pour revoir, au moins, les contours de ce confinement, histoire qu’il puisse être endossé par le gouvernement, reporté ou définitivement enterré.

Face à l’urgence de trouver une réponse face à la menace de la propagation de cette épidémie, l’attitude des autorités congolaises laisse sans voix. La cacophonie ne fait l’affaire que du COVID-19 et renforce l’impression d’amateurisme d’un pouvoir régional et national incapables de réagir face à cette menace.

Le ministère de la Santé, lui, à trouver une nouvelle arme pour lutter contre ce fléaux, le lancement d’une chaîne de télévision pour combattre le coronavirus. Nom de cet instrument auquel même les autorités chinoises n’avaient pas pensé: Minsanté TV.

Les coûts du lancement de cette chaîne n’ont pas été dévoilés. Pas certain que dans un pays où l’électricité est une denrée rare, l’utilisation d’une télévision soit la meilleure arme face à la progression du virus.

Que pensez-vous de cet article?

espace libre


Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.