mercredi, septembre 23, 2020
Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadrice d'Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO
Son Altesse la Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadeur, Déléguée permanente Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO
ActualitéFrance

Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadrice d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO

À l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, lumière sur Son Altesse, la Princesse HAIFA AL MOGRIN, Ambassadeur, Déléguée permanente du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO à Paris. Elle succède à Son Excellence Monsieur Ibrahim ALBALAWI.  Jeune femme bien formée. Elle est l’un des symboles de l’évolution du rôle des femmes dans le Royaume, et incarne le nouveau visage de la diplomatie féminine du pays, sous l’impulsion de S.A.R. Le PRINCE HÉRITIER MOHAMMED BEN SALMANE BEN ABDELAZIZ AL SAOUD, depuis juin 2017.

Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadrice d'Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO
Son Altesse la Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadeur, Déléguée permanente Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO

Qui est Son Altesse la Princesse Haifa AL MOGRIN ?

Princesse Haifa AL MOGRIN, Ambassadrice d'Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO
Son Altesse la Princesse Haifa AL MOGRIN

Selon Arab News, avant sa nomination en tant qu’Ambassadeur, Déléguée permanente de l’Arabie Saoudite auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la Princesse HAIFA AL MOGRIN occupait la fonction de sous-ministre adjointe pour les affaires du G20, au sein du ministère de l’Économie et de la Planification, poste qu’elle a prise en 2018. Cette même année, elle a été conférencière au deuxième Forum sur l’urbanisme – un témoignage de son expertise dans l’autonomisation des jeunes et la défense des droits de l’homme.

Parcours professionnel

La Princesse HAIFA AL MOGRIN,  est détentrice d’une licence en économie, obtenue à l’Université du Roi Saud de Riyad en 2000 et d’une maîtrise en sciences économiques avec référence au Moyen-Orient,  décrochée à la School of Oriental and African Studies de l’Université de Londres en 2007.

En 2009, elle a brièvement occupé un poste à temps partiel à l’Université du roi Saud, avant de commencer à travailler pour le Programme des Nations Unies pour le développement. En 2013, elle a été promue au poste d’analyste de programme, couvrant le développement social et les droits de l’homme.

2016, elle a rejoint le ministère de l’Économie et de la Planification en tant que cheffe du secteur des objectifs de développement durable, et a été nommée par la suite, sous-ministre adjointe pour les affaires de développement durable en 2017.

La vision 2030 du Prince Héritier favorable

D’après les journaux Erriadh et Al Youm, l’apport de la “Vision 2030” au renforcement du rôle de la Femme saoudienne dans la vie sociale et dans l’œuvre de développement économique, en fait un des piliers essentiels dans la construction d’une société complémentaire, où tous les membres contribuent à l’émergence d’un avenir radieux. D’où la confiance accordée à la Femme qui peut occuper, désormais, les postes de responsabilités les plus influents comme aujourd’hui, la Princesse Reema Bent Bandar Ben Soltane, actuelle Ambassadrice du Royaume à Washington, le Dr Ghada Mtiiri, spécialiste en ingénierie chimique et enseignante universitaire en Californie, le Docteur Hayat Sindi, Saoudienne, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en 2012 et aujourd’hui, Conseillère en Chef du Président de la BID en Science, Technologie et Innovation, etc…

Le Rayonnement de la femme Arabe

Pour couronner les efforts du Royaume en faveur de la Femme en tant qu’acteur agissant et un partenaire dans la dynamique de développement global et durable, lors de la  39e session du Comité des femmes arabes, qui s’est tenue en février 2020 à Riyad, sous l’égide de la Ligue arabe, en présence de nombre de ministres, de chefs de délégation de pays arabes et de chefs d’organisations arabes et internationales, le Comité des femmes arabes a annoncé avoir décidé que Riyad est la capitale des femmes arabes pour l’année 2020 sous le slogan “La femme patrie et ambition“, selon Saudi AGENCY

Un verre à moitié vide est préférable à verre vide tout court. Chaque peuple et chaque civilisation évolue à son rythme, le but n’est pas d’être tous semblables, mais plutôt de permettre à chacun, homme ou femme de jouir pleinement de ses droits. La démarche audacieuse de S.A.R. LE PRINCE HÉRITIER MOHAMMED BEN SALMANE BEN ABDELAZIZ AL SAOUD en faveur de l’émancipation des femmes de son Royaume mérite d’être soutenue, encouragée et accompagnée, afin que demain, il y ait encore plus de femmes saoudiennes satisfaites de leurs conditions de vie.

https://www.youtube.com/watch?v=gij8i1tt1x8

Unesco. Pour revenir à Son Altesse la Princesse HAIFA AL MOGRIN, le Royaume est devenu membre du Conseil exécutif de l’UNESCO en novembre 2019 et le restera jusqu’en 2023.

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 08 MARS 2020 | @DworaczekBendom

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.