Le Coronavirus interpelle les dirigeants africains : Le cas du Gabon
Gabon

Le Coronavirus interpelle les dirigeants africains : Le cas du Gabon


espace libre

Libreville, Mercredi 25 Mars 2020 (Infos Gabon) – Les dirigeants africains, impuissants à une série de crises économiques qui nuisent au développement du continent se retrouvent devant un défi de taille venu de la Chine. Une charge au vitriol, un monstre invisible, une hydre.

On l’imagine très dévastateur, ce virus d’importation chinoise, tueur à
volonté, bouleverse les économies les plus chancelantes, asphyxie les personnes
âgées et renverse les idées reçues, l’ignorance et l’impréparation. Ce virus
interpelle les dirigeants africains qui s’emmêlent les pinceaux avant de fermer
les frontières où passe ce virus. Ils se complaisent aux tractations futiles
alors qu’il s’agit d’un test grandeur nature sur nos possibilités de riposte.

“Nous ne sommes plus seuls au monde”, a pu écrire Bertrand Badie,
professeur à Sciences Po à Paris. Il s’en est fallu de peu pour que l’on
insinue des inepties. Le coronavirus serait-il un breuvage empoisonné ? Son
irruption dans tous les pays où il se trouve, il influence la gestion des
hommes, titille les économies fragiles,  le
tourisme, les hôpitaux et autres.

Au Gabon, le président Ali Bongo Ondimba a eu la vision du Plan stratégique
Gabon émergent. Du Jamais-vu depuis ce vaste projet qu’il a apporté pour les
Gabonais en vue d’une restructuration de l’économie qui repose largement sur le
pétrole.

Le décor qu’il plante est interprété diversement. Le moteur de la
croissance démarre, puis des facteurs incontrôlables grippent la machine qui a
atteint la croissance élevée.

Pourtant, dans son escarcelle, on compte des réalisations ambitieuses. La
modernisation du CHU de Libreville, d’Owendo, d’Akanda ; la construction
de la route reliant Port-Gentil à Omboué qui défie la nature sans être un
éléphant blanc ; les stades d’Akanda, de Port-Gentil, d’Oyem et des
logements.

Ainsi donc, coronavirus trouve des structures modernes capables de booster
le moral des malades et des agents sanitaires, il suffit d’être bien formé.

Si le Gabon possède autant d’atouts, c’est par la vision de ses dirigeants à
qui on rend un hommage mérité et qui s’enhardissent de la bonne tenue des
mesures-barrières qui font que le Gabon est pris en bon élève dans cette lutte
contre le covid-19.

FIN/INFOSGABON/EM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 16 au 22 mars 2020

espace libre


Avec Info Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.