vendredi, septembre 25, 2020
Afrique

Coronavirus : la surenchère de la chloroquine sur les marchés


Suite aux hypothèses faisant état de l’efficacité de la chloroquine pour soigner le Covid 19, le produit a connu une flambé de prix et se raréfie sur les marchés de la capitale. Une boite de chloroquine qui se vendait à 1500 ce jeudi, coûte aujourd’hui 5000 dans les marchés noirs et 23. 000 voire plus dans les pharmacies.

Dans les différents marchés de N’Djamena, les chloroquines sont devenues un précieux sésame dont les populations sont à la conquête. Beaucoup de personnes rencontrées témoignent de la cherté de ce produit pharmaceutique. « Hier, j’ai acheté la boite à 1500 Fcfa et aujourd’hui le prix a grimpé entre 4000 à 5000 Fcfa selon les points de vente», explique un preneur.

Les vendeurs des médicaments de la rue (docteurs tchoukou) se frottent les mains. Une occasion en or pour vider les stocks de chloroquines, remplacées sur les marchés par les Arthemethers pour soigner le paludisme depuis ces dernières années.

Dans les pharmacies, le produit se fait rare et très cher. Il faut parcourir des longues distances pour en trouver. « J’ai payé la boite à 23 000 Fcfa à la pharmacie. J’ai parcouru plusieurs quartiers pour m’en procurer. La plus part des pharmacies ont déjà épuisé leurs stocks », informe un père de famille.

Une situation qui doit interpeler les autorités et la centrale pharmaceutique d’achat dans un contexte d’épidémie mondiale dont les Etats font face.

Bienvenu Daldigué



Avec LePaysTchad

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.