vendredi, septembre 25, 2020
Bowleven va rétrocéder au Cameroun sa licence d’exploration sur le projet gazier Bomono
Afrique

Bowleven va rétrocéder au Cameroun sa licence d’exploration sur le projet gazier Bomono


Dans ses états financiers du 2e trimestre 2019, qui viennent d’être rendus publics, l’opérateur pétrogazier britannique Bowleven révèle qu’il rétrocèdera à l’État sa licence d’exploration sur le bloc gazier Bomono, qui couvre une superficie de 2328 km² en onshore au Cameroun. « Des discussions avec le gouvernement du Cameroun et la Société nationale des hydrocarbures (SNH) pour finaliser la clôture et restituer la licence à l’État se poursuivent », indique Bowleven.

« En l’absence d’un projet de développement national à petite échelle financièrement attrayant, il est probable que la licence de cet actif prenne fin en décembre 2018 », avait déjà indiqué cet opérateur pétrogazier dans son rapport d’activité à fin juin 2018, marquant ainsi son pessimisme pour la poursuite du projet.

Ce pessimisme consécutif à des résultats peu probants avait déjà bloqué la conclusion d’un accord devant permettre à Victoria Oil & Gas (VOG), un autre opérateur britannique, d’acquérir une participation de 80% sur la licence Bomono. Acquisition sur laquelle la SNH, le bras armé de l’État camerounais dans l’industrie pétrogazière, avait d’ailleurs émis des réserves.

Par Africa24monde avec BRM



Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.